Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tourisme : Sur les traces des mineurs d'ardoise de la Mine bleue

Publié le par REVEL Stephane

Depuis le début de l’année, le site touristique de Noyant-la-Gravoyère a retrouvé un nouveau souffle. L’occasion de descendre au fond de la mine.

Installé dans le funiculaire, le groupe s'agrippe aux barres de fer, encouragé par la guide, Vannessa. Juste avant de descendre, une date gravée face aux visiteurs, sur le mur : 1916. « La mine d'ardoise a fonctionné pendant vingt ans, jusqu'en 1936. Mais le krach boursier de 1929 a signé la fin de la Gatelière. »

Arrivée au fond, la vingtaine de visiteurs s'engouffre dans le petit train, le fameux TGV, ou « train à grande vibration ». Tout au long des parois de schiste, luisantes, des conduits électriques, des lanternes, et certains mannequins retraçant des scènes de l'époque.

« Les mineurs travaillaient le dos au nord, sur les blocs côté sud. Car sinon, l'ardoise tombait du plafond », explique Vannessa. Pour beaucoup, se replonger dans l'univers des années vingt demande de l'imagination. Alors, la guide plante le décor : « Au début du XXe siècle, un mineur sur quatre seulement atteignait l'âge de 45 ans. Et la tradition interdisait aux femmes de descendre au fond, ça portait malheur ! »

Pendant les vacances de la Toussaint, en semaine jusqu'au vendredi 31 octobre, de 14 heures à 18 heures (descente à 14 h 30), le week-end jusqu'au dimanche 2 novembre, de 10 heures à 19 heures Réservation conseillée : www.laminebleue.com, Tél. 02 41 94 39 69.

Ouest-France Jeudi 23 octobre 2014

Commenter cet article