Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nœux-les-Mines : la mine d’avant-hier, d’hier et d’aujourd’hui pour les Journées du patrimoine

Publié le par REVEL Stephane

Cette année, à Nœux-les-Mines, les Journées du patrimoine durent une semaine ! Visites du musée de la mine, expositions au centre Brassens et accueil d’élèves du Béthunois… on ne va pas chômer avenue Pierre-Guillon.

Alain Duty et Jean-Guy Sniatecki ont astiqué leurs « barrettes »… enfin leur casque et leur béguin de mineur. Ce week-end, les guides du musée de la mine de Nœux-les-Mines sont fins prêts à assurer leur mission : aller vers le public et livrer anecdotes et petites histoires de la grande ère charbonnière. Le premier est l’homme aux 9 fosses, il a connu les puits du nº3 à Nœux, du 7 à Verquin…

Le second est passé par le 10 de Sains, le 13 d’Hersin et Mazingarbe. Ils ont en commun un passé professionnel et ont tout deux débuté leur carrière de mineur, en tant que galibot, « à l’âge où l’on fait un mineur, après c’est trop tard, car c’est un métier trop dur », déclare Alain Duty. C’était à 14 ans. À peine plus âgés des enfants qu’ils vont accueillir durant la semaine, du lundi 21 au vendredi 25 septembre. Car pour les guides nœuxois, il y aura du « rab’ » cette année pour les Journée du patrimoine.

Avec l’office de tourisme de la région de Béthune-Bruay, le musée de la mine va accueillir 265 élèves (10 classes de CM1 et une de l’Institut d’éducation motrice) de l’arrondissement, venus d’Hersin, de Douvrin, d’Houdain, de Béthune, de Cambrin… Durant une demi-journée, ils visiteront des bâtiments de la fosse nº1 bis de Nœux mais aussi une « sensibilisation à la notion de Patrimoine mondial, de valeur universelle exceptionnelle, d’inscription et de protection des sites inscrits dans le périmètre Bassin minier Patrimoine mondial », précise-t-on du côté de l’office de tourisme.

Et si on rouvrait les mines

C’est le titre sans point d’interrogation – un brin provocateur mais hautement attractif –, d’une des deux expositions proposées au centre culturel Brassens. Elle est le fruit de Simon Lancelevé et Mickaël Manessier, étudiants en journalisme et en médecine. Dans le cadre d’une bourse financée par le Département, le Ruitelois et le Divionnais ont passé 6 mois aux côtés des derniers mineurs anglais de Hatfield, dans le Yorkshire.

Sur des panneaux, photos, témoignages, récits et mannequins avec équipement de mineur d’aujourd’hui sont annoncés. La seconde exposition est plus institutionnelle, mais tout aussi intéressante assure le guide Alain Duty. « Le bassin minier classé au patrimoine mondial, ça veut dire quoi ? On ne le sait pas toujours », explique l’ancien mineur. L’office de tourisme tentera de répondre aux questions à travers l’exposition.

Publié le 16/09/2015

PAR DAVID CIERNIAK

La Voix du Nord

Commenter cet article