Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mine de charbon la plus ancienne de Roumanie ferme après 156 ans

Publié le par REVEL Stephane

Petrila est aussi la mine la plus profonde d'Europe avec des puits descendant jusqu'à 940 m

La mine de charbon la plus ancienne de Roumanie, ouverte à Petrila (sud-ouest) en 1859 sous l'empire austro-hongrois, a fermé vendredi dans le cadre des promesses de Bucarest de liquider les mines non rentables.

"C'est un moment triste pour la vallée du Jiu (première région minière du pays, NDLR), qui va marquer pour la vie tous ceux qui, comme moi-même, ont travaillé ici", a déclaré lors d'une brève cérémonie Aurel Anghel, directeur d'une société d'Etat chargée de la fermeture de trois grandes mines, d'ici janvier 2018.

Petrila, qui est aussi la mine la plus profonde d'Europe avec des puits descendant jusqu'à 940 m, employait ces derniers mois à peine quelque 300 mineurs, contre 5.000 à son heure de gloire, sous le régime communiste.

Elle avait connu un pic de production en 1983, lorsqu'elle avait livré 1,2 million de tonnes de houille. L'année dernière, elle en a fourni 110.000 tonnes. Depuis la chute du régime communiste en 1989, les mines de la vallée du Jiu ont avalé des centaines de millions d'euros de subventions.

Mais en 2012, la Roumanie s'est engagée auprès de Bruxelles de mettre un terme graduellement aux aides de l'Etat versées aux mines non rentables et de se tourner davantage vers des sources d'énergie non polluantes.

"Je pense que l'activité aurait pu continuer sans problèmes ici si nos gouvernants s'étaient intéressés davantage à ce secteur", a déclaré un mineur, Adrian Damian, qui assure que la mine recèle encore d'importantes quantités de houille.

Après le 1er janvier, les équipements, dont un gigantesque moteur Siemens qui a fonctionné sans discontinuer depuis 1945, et les chariots utilisés pour le transport du charbon, seront vendus à la ferraille, tandis que la plupart des bâtiments, remontant pour certains au début du XXe siècle, seront rasés.

(AFP)

Commenter cet article