Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mine de Salau : 1 600 signatures en faveur du projet d'étude et de recherche

Publié le par REVEL Stephane

L'annonce de la réouverture possible de la mine de Salau a été l'élément moteur de la création de l'association PPERMS (Pour le projet d'étude et de recherche de la mine de Salau). En Couserans, nombreux sont ceux qui ont connu la prospérité qu'apportaient l'entreprise et ses 130 emplois à la vallée et qui désirent le retour des mineurs en haut Couserans. Dans notre édition du 15 janvier, Annie Thébaud-Mony sociologue, chercheur honoraire à l'Inserm, expliquait que «la présence d'amiante est avérée à Salau». Voici trente ans, elle a mené une enquête, en collaboration avec Henri Pezerat (chercheur et chimiste qui a contribué à faire interdire l'amiante en France) auprès de mineurs atteints de cancers professionnels.

Si PPERMS n'est pas forcément pour la réouverture du site, l'association souhaite pour autant que le projet d'étude puisse être mené à bien.

L'association dit compter à ce jour 600 adhérents et 1 600 signatures ont été collectées par l'intermédiaire d'une pétition papier. Une copie a d'ailleurs été adressée à Marie Lajus, préfète de l'Ariège ; à Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie ; à Emmanuel Macron, ministre de l'Économie et des Finances, et aux élus locaux. «Nos adhérents et nos signataires sont essentiellement des locaux, ce qui démontre bien leur attachement au pays Couserans, à son essor économique et à son environnement», poursuivent les représentants de l'association. Ils indiquent également que deux chercheurs ayant effectué les analyses des prélèvements sur le site donneront prochainement leurs conclusions. «Lorsque le permis exclusif de recherche sera accordé, de nouveaux prélèvements pourront être effectués sur les gisements», indique l'association.

Cette dernière organise une réunion publique le vendredi 18 mars, au Parc des expositions de Saint-Girons, à 20 h 30. Elle a invité à cette soirée Michel Bonnemaison, directeur de la société Variscan Mines. L'objectif de PPERMS ? Que chacun puisse s'informer, questionner le porteur de projet sur le contenu et l'avancée du permis exclusif de recherche de la mine de Salau. L'association lance une souscription afin de financer les frais d'organisation et de logistique (location de la salle, des chaises, installation de la sono…) de cette soirée qui s'élèvent à 1 685 euros.

Les dons sont à transmettre par chèques établis à l'ordre de PPERMS, 5, chemin des Trésors, BP 12, 09140 Seix.

La Dépêche du Midi Publié le 22/02/2016

Commenter cet article