Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'esprit des «gueules noires»

Publié le par REVEL Stephane

Depuis 1962 et la grande grève des mineurs, refusant la fermeture de leurs puits, à Decazeville le temps apparaît comme suspendu.

Des vestiges de cette époque, seul le chevalement ayant été la pierre angulaire de l'extraction persiste. Seul, il raconte ce passé de «La Sala» de ses «carboniers» comme le chante Mans de Breish. C'est au XIXe siècle que Decazeville passa du village rural en une cité minière et sidérurgique. Au XXe siècle, on y dénombra jusqu'à 9 000 travailleurs. Puis vint le déclin de l'industrie minière avec la fermeture des puits. Après bien des péripéties sociales la grève de 1962 vit plus de 1 500 mineurs rester 66 jours au fond de la mine. C'était entre le 23 décembre 1961 et le 26 février 1962. Suite à quoi, il ne resta que «la Découverte», plus importante mine à ciel ouvert du pays, jusqu'à sa fermeture en juin 2001.

Pour mieux connaître cette histoire, l'office de tourisme propose des visites guidées sur le patrimoine minier et industriel de la ville comprenant trois étapes : l'ASPIBD, le Musée de Géologie et le site de La Découverte avec le chevalement de mine. Renseignements et réservations : Tél. 05 65 43 18 36.

office de tourismes

toute l'année

Square Jean Ségalat

Tel : 05 65 43 18 36

Commenter cet article