Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a 35 ans, la dernière mine du pays fermait

Publié le par REVEL Stephane

DIFFERDANGE - Dimanche, cela fera 35 ans que le Luxembourg a tourné la page de l’industrie minière. L'historien Denis Klein évoque cette époque glorieuse avec «L'essentiel».
Le 27 novembre 1981 est un jour noir de l'histoire de l'industrie luxembourgeoise. Ce jour-là, comme tous les jours, 13 mineurs descendent dans la mine de fer du Thillenberg à Differdange. Ils seront les derniers. La fin de leur service marquera la fin de la grande époque de l'industrie minière du Luxembourg, cette époque qui a transformé le pays - encore agricole - en un riche centre industrielle, et cela en seulement un siècle. «Après la fermeture du Thillenberg, plus aucun minerai de fer n'a été extrait du sol luxembourgeois», explique l'historien Denis Klein, du Musée national des mines de fer à Rumelange.

La mine du Thillenberg, ouverte en 1900, était la dernière de son genre. À son apogée, elle employait 650 mineurs. Ils n'étaient plus que 47 à sa fermeture en 1981. Les conditions de travail et de sécurité étaient très difficiles. D’ailleurs 1 500 mineurs trouveront la mort dans les mines. Et ceux qui survivaient jusqu'à la retraite souffraient souvent de lourds problèmes de santé, telle que la pneumoconiose, une infection des poumons causée par les poussières respirées.

«Un jour triste»

La fin de l'industrie minière s’annonçait dès les années 60 au Luxembourg. Les minéraux de fer venus du Brésil ou de Suède, moins chers et plus riches, étaient une concurrence trop grande pour le bassin minier luxembourgeois. «Seulement six grandes mines de fer ont réussi à passer le cap des années 70. La crise de l'acier a fini par les achever», raconte Denis Klein.

En 1978, il ne restait déjà plus que trois mines. Puis très vite, il ne restait plus que le Thillenberg. «Le personnel savait que cela allait se terminer un jour. Mais pour les hommes et femmes de l'industrie minière, le 27 novembre 1981 était quand même un jour triste».

Mais, l'histoire de l'industrie minière luxembourgeois n'est peut-être pas toute à fait terminée. Un nouveau chapitre est prévu dans les années à venir, mais pas sur notre planète...

L'essentiel le 26 novembre 2016

Commenter cet article