Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les cimenteries de Platre Magny historique

Publié le par REVEL Stephane

Nous allons vous retranscrire l’historique des cimenteries de Plâtre Magny

« La cimenterie de Crolles

 

L’invention du ciment artificiel, l’or gris, par Louis Vicat en 1817, la présence de marnes et de calcaires et une main d’œuvre abondante ; tout concouraient à faire de la région grenobloise le siège de l’industrie du ciment.

Ainsi fut créée, des les années 1840, la première usine à ciment.

 

De mémoire locale, le site de la cimenterie de Crolles fut exploité des l’antiquité. Cette exploitation est attestée à partir de 1855, lorsque Paul Jouclard, de Bernin, obtint l’autorisation d’établir un four à ciment dans la gorge du ruisseau de Crolles, au lieu-dit Plâtre Magny. Ce lieu, riche en marne et calcaire de Chartreuse, proche du ruisseau de Crolles pour animer les moulins, entouré des bois nécessaires à l’alimentation des fours, offrait des conditions idéales pour l’implantation d’une cimenterie. De plus, un moulin à ciment avait été établi des 1852 près de l’abbaye des Ayes.

 

Cette entreprise, qui fabriquait chaux et ciment, prospéra rapidement. Deux mines successives furent exploités : la première dans la falaise au dessus de la cimenterie ; l’autre sur un terrain concédé en 1909 par la commune de Saint Hilaire du Touvet, desservie par un téléphérique. Puis vint la Guerre de 14-18 ; le site fut abandonné. Lorsqu’elle fut racheté en 1929 par la Société anonyme des Ciments Vicat, la cimenterie comprenait quatre fours à ciment, u moulin et une dynamo, une écurie avec remise, deux maisons , divers hangars dont un broyeur, un pour l’immersion de la chaux, et deux fours à chaux. Il semble toutefois que l’exploitation de ce site n’ait pas repris après. »

Voir les commentaires

Les restes de la cimenterie de Platre Magny

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti aujourd’hui en direction de Crolles pour voir si on peut trouver des informations au lieu dit Plâtre Magny comme nous vous en avions parlé précédemment.

Apres avoir pas mal tourné dans les vieilles rues de Crolles suite à une route coupée pour cause de travaux.

Mais finalement nous arrivons à l’impasse du ciment  ceci étant une bonne indication pour nos recherches.

Nous arrivons finalement au bout de l’impasse et nous nous garons sur une plateforme bétonnée.

A première vue rien ne semble indiquer la présence d’une ancienne cimenterie, pourtant un détail attire immédiatement notre attention  en effet face à nous s’élevé un imposant mur qui n’est pas s’en rappeler une escarpe de fort militaire.

Au début nous ne comprenons pas vraiment sont utilité mais cela viendra plus tard quand nous repartons du site en effet à cette endroit nous sommes presque au pied des falaises et la raison de cette tranchée nous apparaît maintenant elle sert à protéger les maisons des chutes de pierres.

Mais revenons à nos recherches nous commençons à explorer le site est là nos sommes immédiatement attirés par un potelet portant une pancarte en nous rapprochant nous découvrons un historique des cimenteries nous sommes donc bien au bon endroit.

Nous lisons et photographions le résumé historique celui-ci étant fort intéressant nous vous en communiquerons la retranscription que nous en sommes de faire.

En nous rapprochant du ruisseau nous remarquons que nous marchons sur une partie de l’ancien site en effet des dalles en béton au sol trahisse malgré la végétation les traces aujourd’hui disparu des fours.

De plus les restes du bâtiment enjambent le ruisseau certainement pour utiliser la force de l’eau afin de broyer les produits de calcination issu des fours.

En effet nous traversons le ruisseau pour descendre le chemin qui longe le ruisseau.

Là nous tombons devant les restes du moulin l’entrée est fermé par une grille métallique mais à l’intérieur nous voyons les massifs bétons support des machines nous distinguons même un morceau de conduite d’eau qui servait certainement à actionner une turbine pour produire la force.

Nous descendons donc le long du ruisseau et devant nous nous voyons un pont en pierre très étroit mais en regardant plus attentivement nous avons peut être à faire non pas à un pont mais à un aqueduc de prise d’eau pour alimenter un moulin qui devait exister un peu plus bas sur le ruisseau.

Nous décidons dons de remonter le ruisseau là nous remarquons un tuyau métallique de grosse section dans l’eau et au fond le passage du ruisseau sous les restes de la cimenterie.

Il faudra que nous revenions sur le site avec des bottes et une corde pour en faire une exploration plus approfondie en effet nous remarquons un orifice maçonné qui débouche juste au dessus du ruisseau .

Voilà nous avons donc bien confirmation de la présence d’une cimenterie au lieu dit Plâtre Magny.

Suite au prochain numéro.

Voir les commentaires

Une nouvelle centrale dans la vallée de la Romanche

Publié le par REVEL Stephane

Nous prenons la plume aujourd’hui pour vous parlez du projet de la grande centrale EDF de la vallée de la Romanche.

En effet une centrale souterraine à Gavet est prévue à l’horizon 2008-2013 pour remplacer l’intégralité des centrales EDF qui utilisent la Romanche aujourd’hui.

Pour cela une retenue d’eau sera mise en place au dessus de Livet, l’eau parcourra 9 kilomètres en galeries souterraines d’un diamètre de 4 mètres avec un débit de 40m3/s pour une hauteur de chute de 270 mètres .

Cette centrale verra alors la fermeture des centrales de Livet, Les Vernes, Les Roberts, Riouperous, Les Clavaux et Pierre Ebeysse.

Le captage d’eau se fera à une altitude de 700 mètres pour être restitué à 436 mètres d’altitude afin de fournir l’eau nécessaire à la centrale de Péage de Vizille.

Il est donc urgent pour nous de faire des archives photographiques des centrales précédemment nommées liste à laquelle il faut ajouter les centrales suivantes Lac Mort et Noyer Chut les deux étant situés dans la zone à risque des ruines de Sechilienne.

Voir les commentaires

La fin de Matussiere et Forest

Publié le par REVEL Stephane

Ca y est la papeterie Matussiere et Forest est en train de fermer ces portes.

Un monument des papeteries de la région ferme ces portes crée par Matussiere et Forest cette papeterie plonge ces racines à l’époque de la mise en œuvre de la houille blanche par Aristide Berges.

Un monument industriel qui disparaît.

Nous allons préparer un petit article sur l’historique de ces papeteries.

Voir les commentaires

Google Earth et cartes geologiques

Publié le par REVEL Stephane

Nous allons vous parlez aujourd’hui du couplage entre les données issues du BRGM et le logiciel Google Earth.

A signaler en premier une meilleure résolution sur Google Earth avec l’utilisations des images CNES/Spot.

En effet on peut des aujourd’hui afficher les cartes géologiques au 1/50 000 en surimpression sur les photos soit à plat soit en recalculées obliques, ce qui permet d’obtenir des vues géologiques en relief.

Pour cela nous vous invitons à visiter le lien ci-dessous qui vous décrira comment réaliser cette manipulation.

http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planetterre/metadata/LOM-BRGM-kml.xml:

Voir les commentaires

Un eclairage à Led original

Publié le par REVEL Stephane

Toujours dans notre veine d’expérimentation nous avons fait l’acquisition d’une petite lampe de chez Osram Do It pardon pour la publicité.

En effet cette lampe est composée de trois led blanches à haute luminosité.

Sur une face on trouve une surface de scotch double face pour coller la lampe.

Nous l’avons détourner de sa fonction première en effet nous l’avons fixé à l’aide deux vis à tête fraisé de petite traille sur une tôle métallique en inox en effet il faut conserver un accès à l’arrière pour changer les piles.

Notre pièce métallique en forme de U nous l’avons ensuite fixé à l’aide de vis et d’écrous sur un casque de montagne.

Ensuite nous sommes allés tester l’ensemble dans une galerie la puissance d’éclairage est étonnante.

Vous allez nous rétorquer mais pourquoi ne pas prendre une lampe frontale, nous vous rassurons nous avons expérimenté les lampes frontales à ampoule classique à led blanche mais toujours avec du matériel bon marché.

Nous ne souhaitions pas investir dans une frontale de chez Petzl par exemple quand on voit le prix nous avions donc utilisé des frontales Saft et autres mais la lampe d’Osram les surpasse en puissance lumineuse.

Rien n’étant plus désagréable que de ne pas avoir assez de lumière dans une galerie, nous partons toujours avec au minimum deux lampes à Led ce qui ne suffit pas toujours pour faire des photos.

Voir les commentaires

un logiciel fort interressant Photo To Sketch

Publié le par REVEL Stephane

Aujourd’hui nous voulons vous parler d’un petit logiciel que nous avons trouvé sur le Net il s’agit de Photo to Sketch une recherche via Google vous donnera rapidement les sites de téléchargement.

Je rappelle que ce logiciel est un Freeware mais il a des capacités étonnantes.

En effet à partir d’une photo ce logiciel vous permet de la transformer en dessin au crayon ou au stylo ce qui est très intéressant pour nos activités.

Prenons un exemple en effet à partir d’une photo d’une entrée maçonnée par exemple cela permet d’obtenir un dessin au crayon.

Nous ne disons pas que le résultat sera parfait tout dépend des conditions dans lesquelles ont étaient faites les photos, c’est sur si on part d’un environnement avec beaucoup de végétation le rendu sera peut être pas celui espéré.

Nous avons teste ce petit logiciel justement dans différents cas il y a des fois ou on peut sortir directement un résultat et d’autres ou il est nécessaire de faire des retouches.

Nous avons expérimentés deux méthodes de retouches.

La première consiste à imprimer le résultat sur une imprimante puis tout simplement à calquer le résultat en ne conservant que les morceaux qui nous intéresse.

La deuxième est de faire notre calque avec un logiciel comme Gimp.

Chacun trouvera sa méthode soit le crayon soit al souris.

En tout cas nous tenions attirer l’attention sur ce petit logiciel fort utile pour notre activité.

Voir les commentaires

Le Manival et Platre Magny

Publié le par REVEL Stephane

La dernière nous vous parlions d’une thèse sur les cimenteries du Manival mais entre temps nous venons d’avoir d’autres informations.

En effet nous avons eu un contact avec une association qui s’intéresse au patrimoine des anciennes cimenteries de la région mais aussi aux anciennes plâtreries.

Un premier contact est en cours d’établissement nous pensons que nous tenons là une bonne piste de recherche en effet à plusieurs il est plus facile de trouver des informations.

Concernant Plâtre Magny là aussi nous avons eu de nouvelles informations en effet au fond au pied de la cascade il y aurait un ancien moulin.

Un moulin je le rappelle ne servait pas uniquement à moudre le grain mais aussi à mettre en poudre le gypse cuit pour en faire du plâtre prêt à être vendu.

Nous voulions nous rendre sur place afin d’examiner plus avant ce moulin mais hélas le temps nous a manquer pour nous rendre sur place.

Là aussi nous tenons une piste qu’il faudra creuser tant sur le terrain qu’auprès des archives.

Voir les commentaires

Recherche sur les anciennes cimenteries vallée du Gresivaudan

Publié le par REVEL Stephane

Nous venons d'avoir des contacts qui devraient se montrer fort interressant sur les cimenteries de Manival mais aussi sur Platre Magny à Crolles.
De meme nous devrions avoir des informations sur les cimenteries de Porte de France,
Nous pensons pouvoir etendre nos recherches au platrerie de Champ sur Drac
Pour le moment nous sommes en phase de prise de contact nous vous tenons informé de l'evolution de nos recherches

Voir les commentaires

Les carrieres du Manvial plus d'infos

Publié le par REVEL Stephane

Suite à notre sortie pour découvrir les carrières de pierres du Manival est notre échec dans cette recherche, nous sommes reparti à la pêche aux informations.

En effet nous étions bien au bon endroit à la cabane forestière mais nous ne cherchions simplement pas du tout au bon endroit.

En effet nos recherches on porte sur la rive droite en remontant le cours du Manival et il fallait chercher sur la rive opposée.

De plus information supplémentaires non négligeables le calcaire que nous recherchons est de couleur blanche en effet dans le lit du Manival est autour nous avons essentiellement un calcaire gris clair.

Les carrières se trouvent donc juste en face de la cabane forestière en traversant le torrent.

Voilà des indications beaucoup plus précises qu’il nous faudra mettre à profit lors d’une prochaine sortie pour localiser ces carrières

De plus en effectuant des recherches sur le Net nous avons eu des informations sur un livre ou une thèse sur les cimenteries du Manival une autre piste qu’il nous faut  creuser.

Voir les commentaires

1 2 > >>