Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Maison Laforte

Publié le

Mr LAFORTE fit des essais en vue d'améliorer la production des vers à soie,il possedait d'ailleurs sa propre magnanerie Voir article http://patrimoinedauphine.over-blog.com/article-20905332.html

Voir les commentaires

Preparation ballade ardechoise

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti pour l’Ardeche avec plusieurs objectifs.

Nous allons essayer de voir si nous pouvons faire quelques photos de l’endroit ou se trouvait Casimir l’Ardechois.

De plus nous allons refaire une tentative pour localiser les mines de Les Rochettes étant donné que la dernière fois que nous nous sommes rendu sur le site nous n’avons pas pu localiser précisément l’endroit.

Voir les commentaires

L'ouvrage de reference le De Re Metallica

Publié le par REVEL Stephane

Une petite note pour tous les passionnés de mine on peut consulter l'ouvrage de référence De Re Metallica écrit par Georgius Agricola à l'adresse suivante en PDF

http://ia340936.us.archive.org/0/items/georgiusagricola00agririch/georgiusagricola00agririch.pdf

 

Bonne lecture

Voir les commentaires

Une maquette de mine premiere reflexion

Publié le par REVEL Stephane

Aujourd'hui nous sommes en train de reflechir à une solution simple pour expliquer les techniques minières aux enfants.

Nous cherchons une idée qui viendrait en complément des modules de présentation telechargeables.

Nous pensions faire une maquette représentant l'intérieur d'une mine , mais cela représente du temps même beaucoup de temps et du volume.

De plus on ne peut pas facilement la transporter c'est fragile ect....

En faisant des recherches sur Internet nous sommes tombés sur les gravures de De Agricola auteur du livre De Metallica.

L'idée nous est alors venue de presenter ces gravures en expliquant le cheminement du travail dans la mine.

On commence par la recherche sur le terrain avec des baguettes de coudrier ect...

Ensuite on passe au grattage, puis au puits à l'exploitation en galerie, on voit la taille au feu ect...

Tout ceci est extrêmement intéressant car on peut projeter les gravures et les commenter avec les enfants.

Nous sommes donc en train de préparer une petite maquette que nous testerons à la rentrée scolaire.

Voir les commentaires

Logiciel de partage et stockage de photos

Publié le par REVEL Stephane

Nous venons de découvrir un nouveau logiciel de stockage et impression de logiciel qui nous à l'air assez intéressants il s'agit de Snapfish.

Nous sommes en train de le tester en ce moment nous rencontrons un premier problème le logiciel de telechargement ne fonctionne pas sous Linux ce qui nous pose des problemes car on ne peut charger les photos que une par une.

Enfin nous sommes en train de faire le test avec une centaine de photos pour le moment afin de voir combien de temps il va nous falloir.

Nous vous tiendrons au courant.

Voir les commentaires

Les mines de Rocher Blanc et de l'Eperon

Publié le par REVEL Stephane

Aujourd'hui nous venons de trouver des informations concernant la mine de Rocher Blanc mais aussi sur la mine de l'Eperon.

Nous avons trouvé nos information dans l'ouvrage Annales des mines édition de 1839 en page 392 et 393 on parle de ces anciennes mines.

On parle de l'exploitation de Rocher Blanc avec une couche d'anthracite de 8 à 9 mètres de puissance dirigé vers l'est nord est.

La partie supérieure de la couche est exploitée qui semble correspondre à nos informations en effet Rocher Blanc etait la plus haute mine du Peychagnard.

Toujours d'après le livre la couche a pour toit un banc calcaire ce qui explique le nom de Rocher Blanc en effet depuis le Peychagnard on distingue bien la falaise de couleur claire dans la foret.

La couche de calcaire se poursuit jusqu'au Villaret ou on exploite une autre couche elle même situé sous ce toit de calcaire.

En 1837 la preuve sera faite qu'il n'y a aucun lien entre ces deux couches.

Toujours dans ce document on parle de la Mine de l'Eperon mais sans grande précision sinon qu'elle se situe près du Peychaganrd.

On peut supposer qu'elle devait se trouver entre la concession du Peychagnard et celle de Rocher Blanc mais cela reste à confirmer.

Voir les commentaires

A la recherche du niveau 8 du Peychagnard

Publié le par REVEL Stephane

Nous sommes en train de nous poser une question concernant le niveau 8 du Peychagnard en effet lors de nos dernières sorties sur le site nous avons repéré les niveaux 7 est au dessus le niveau 9 et 10.

Mais le niveau 8 alors ou se trouve-t-il telle est la question que nous posons.

Celui-ci existe est sort au jour car nous l'avons lu dans l'ouvrage geules noires en Dauphiné, mais pour le moment nous ne le situons pas sur la carte.

Quand on arrive au sommet du village du Peychagnard nous sommes au niveau 9 celui-ci sortant à coté d'une maison.

Le niveau 7 nous le connaissons bien il s'agit du niveau juste au dessus de l'ancienne isntallation du concasseur.

Mais le 8 se trouve forcement entre les deux niveaux, mais d'après ce que nous avons vu nous ne l'avons pas encore trouvé, il faudra que nous retournions faire des recherches.

Voir les commentaires

La galerie de Fontveille 3

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti à la recherche de la galerie mentionné dans les plans cadastraux situés juste au dessus de la cité de Fontveille.

Nous prenons donc le chemin rural qui rejoint la piste tracé dans les années 1950.

Nous arrivons droit sur la zone indiqué à l'intersection de 4 chemins, la végétation en cette saison est plus que luxuriante surtout avec la pluie.

Tout ceci rend l'analyse du terrain difficile mais on arrive quand môme à déterminer une zone probable pour cette galerie nous ne pourrons hélas pas nous approcher les ronces et autres végétaux nous barrant le passage.

Il faudra que nous attendions la mauvaise saison pour explorer plus complètement l'endroit.

En longeant la piste il nous semble distinguer la trace d'un chemin qui part sur notre gauche, ce chemin est à plat par rapport à la piste qui monte doucement.

Nous tentons de le suivre mais nous devons rapidement renoncer toujours à cause de la végétation.

Nus décidons donc de contourner le problème en remontant le long de la piste en en descendant en dessous un peu plus loin dans un endroit qui nous semble plus accessible.

Là nous tombons sur une dépression qui ressemble à une tranchée ou même à un puits rebouché, là aussi le feuillage gêne considérablement l'analyse du terrain.

Nous progressons en revenant vers le chemin que nous n'avions pas pu emprunter précédemment quand nous arrivons sur un massif béton avec des pièces métalliques qui devait servir de pivot peut être une descenderie mais nous en doutons car nous sommes juste au dessus des maisons et nous ne voyons pas ou elle aurait pu arriver.

nous reprenons donc notre avance pour finir bloqué par un mur végétale nous remontons alors sur la piste, nous sommes donc bien au meme niveau que la galerie, on peut penser que le charbon était évacué par là.

Nous redescendons par le chemin par lequel nous sommes arrivé en fouillant pour voir ou débouchait le massif de béton que nous avons trouvé.

Nous tombons alors une petite plate forme au trois quart recouverte d'arbres au fond de laquelle nous voyons un alignement de rails de chemin de fer fer de bonne section avec des traverses en bois le tout en forme d'arc de cercle.

Nous supposons qu'il devait y avoir une trémie de chargement juste au dessus ce qui expliquerait la forme en arc de cercle permettant au véhicule de transport de faire demi tour et d'être chargé en charbon pour l'évacuer.

Tous ces éléments confirme bien la présence d'une galerie au dessus de la cité de Fontveille exploitation de belle dimensions très certainement comme en témoigne les installations encore visible.

Il faudra que nous revenions en hiver ou au tout début du printemps pour voir si on peut apercevoir les traces de la galerie mais aussi les restes de trémie de chargement, et l'éventuel puits ou tranchée.

Voir les commentaires

La decouverte du Peychagnard

Publié le par REVEL Stephane

Aujourd'hui nous avons visiter la découverte du Peychagnard en remontant le long d'une descenderie celle arrivant à la galerie du niveau 7 pour être plus exact.

Nous avons donc remonté tous les niveaux un par un pour arriver au niveau du treuil en tout nous avons compté pas moins de 8 niveaux 9 si on compte l'usine avec le chemin de fer de transport du remblais.

Au départ nous pensions que les niveaux etaient une exploitaiton en decouverte pour le charbon.

Mais nous nous etions trompés en effet en examinant les niveaux nous ne trouvons pas de trace de charbon, par contre nous avons trouve deux anciennes galeries qui devait correspondre au niveau 6 et 5 du Peychagnard.

Hormis les restes de ces galeries pas de traces de charbon dans les niveaux de la découverte.

Tout ceci nous amène donc à reconsidérer notre position concernant la découverte du Peychagnard, nous n'avons pas à faire à une exploitation de charbon mais à une carrière à ciel ouvert en paliers qui alimentait en matière première le remblayage hydraulique.

D'après un témoignage oral que nous avons pu receuillir en effet juste en dessous du niveau 7 il y avait un concasseur actionnait par une machine à vapeur.

Tout ceci nous semble en effet cohérent le charbon étant disponible sur place il était plus facile d'alimenter le concasseur avec une machine à vapeur avant de remplacer celle-ci par une motorisation électrique.

Toujours d'après des témoignages de personnes ayant travaillé sur les niveaux celles-ci craignait l'endroit en effet il y avait les anciennes galeries et un jour un engin de terrassement est tombé dedans ne faisant heureusement aucune victime, mais le risque était bien là car on ne savait pas ou passait les galeries.

Maintenant nous savons à quoi servait exactement la découverte du Peychagnard les niveaux fournissait la pierre celle ci était broyé juste en dessous du niveau 7 puis on les acheminait en direction de Versenat par train électrique à trolleys le mélange s'effectuant au début du razzier surplombant Susville.

Ensuite le remblayage hydraulique etait acheminé via un puits ou une galerie situé au même niveau la présence d'un puits étant encore incertain aujourd'hui.

Nous avons eu des témoignages parlant d'une galerie partant au même niveau que le razzier ce qui est fort probable au vu de la configuration du terrain, on voit nettement la trace de l'ancienne galerie qui a était rebouché par de la terre qu'on a poussé devant.

Par contre toujours d'après les témoignages il y aurait eu un puits qui servait uniquement à l'injection  hydraulique et à la ventilation, sur le terrain on remarque une zone probable pour situer ce puits, mais cela reste à confirmer.

Voir les commentaires

Les minerais de fer

Publié le par REVEL Stephane

Aujourd'hui nous allons voir les différents minerais de fer.

On en compte 7 types différents dont voici la liste

L'hématite

La limonite jaune

La goethite

L'ilménite

La magnétite

La pyrite

La sidérite

Nous reviendrons au fur et à mesure sur chacune d'entre elles.

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>