Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le géocaching

Publié le par REVEL Stephane

Nous venons de découvrir un site consacré au Géocaching, après un première visite l'idée nous a paru très intéressant.

En effet nous allons faire des essais de recherche pour voir comment cela se présente.

En fonction de nos appréciation nous pensons peut être publier des points sur le patrimoine de la région.

A voir dans l'avenir.

Voir les commentaires

Visite à la fontaine ardente

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti ce jour pour aller visiter la fontaine ardente au dessus du château de Rochasson.

Après nous être garé dans le parking au pied du château nous prenons le sentier qui monte droit derrière.

La montée est un peu raide avant d'arriver sur la piste desservant les réservoirs.

En haut de la montée nous prenons à droite en direction du réservoir de là nous bifurquons pour longer le ruisseau en remontant dans le bois,

Après nous traversons le ruisseau pour remonter en face dans le bois nous arrivons finalement sur une deuxième coupure nous descendons alors en lacets serrés pour arriver juste au dessus de la fontaine ardente au bord du ruisseau.

Nous nous approchons de l'endroit il faut savoir que la ou les flammes sont quasiment invisible le jour, le gaz en train de brûler se trahi par un impression de flou du aux courants thermique sur la paroi.

Nous repérons finalement l'endroit ou la flamme brûle et pour la rendre visible nous approchons une allumette qui s'enflamme instantanément.

Le gaz jaillit dans une couche géologique dite à géodes, on pouvait autrefois récolter des géodes vers le site de Chateau Corbeau.

Dans cette couche géologique se trouve enfermés du gaz qui jaillit à la Fontaine Ardente, mais aussi d'aptes des habitants des suintements d'huile (goudron ou pétrole ???) toutes ces émanations provenant de la décomposition de plancton enfouis dans les couches jurassiques à l'ere secondaire, le gaz qui brûle est du méthane comme le grisou des mines.

Voir les commentaires

Ballade autour du lac Mort

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti aujourd'hui sur les bords du lac mort afin de voir ce que l'on peut trouver, on nous avait parlé de traces de grattage.

Nous nous garons au niveau de la digue du barrage puis apres nous être équipé nous prenons le chemin qui part le long de la ferme du lac.

Nous nous enfonçons dans la foret puis nous remarquons un chemin en dessous de nous.

Nos décidons de l'explorer celui-ci revient sur nos pas en étant plus près des berges du lac nous nous arretons car nous arrivons dans la ferme du lac.

Après avoir rebroussé chemin nous décidons de descendre sur les berges du lac quand notre attention est attirer par une pierre, nous l'examinons et nous sommes en présence d'un fossile de fougères.

Ceci confirme ce que nous avions lu sur Google Books sur l'émergence de schistes carbonifères sur les berges du lac.

Nous reprenons alors le chemin qui continue de s'enfoncer dans la foret quand nous remarquons au dessus du chemin des piquets en béton avec pas moins de huit rangées de fils barbelées.

Ceci attire immédiatement notre attention en effet celà peut correspondre à une limite de concession.

Après être monté dans le bois et l'avoir exploré nous ne remarquons rien de significatif au sol pas de trace de grattage pas de razzier rien.

Nous revenons alors sur le chemin puis nous continuons notre progression quand surgit devant nous une porte métallique fermée par un cadenas le tout dans un état de rouille avancée.

Le cadenas retient notre attention quoique extrêmement corrodée nous reconnaissons un cadenas industriel un peu à l'image des cadenas EDF.

Cette porte est encadré à droite et à gauche par les memes piquets en ciment avec les rangées de barbelés que nous avions vu précédemment.

Nous franchissons la barrière en remontant dans le bois ou les piquets sont au sol, nous retrouvons alors le chemin mais cette fois ci à la place du chemin large sur lequel nous cheminons nous sommes cette fois sur un sentier.

Nous arrivons sur les bords du lac ou nous progressons en direction du centre de vacances mais il nous sera impossible de traverser.

Nous remontons alors dans le bois ou nous croisons un étrange rocher ressemblant à la proue d'un navire.

Nous ressortons finalement sur la route des Allards que nous remontons en direction des Bigeards.

Une fois ce parcours sur la route effectué nous empruntons le sentier qui redescend vers la ferme du lac.

Nous ne remarquons rien aucune traces, une conclusion s'impose il n'y a pas eu de travaux en dehors des Bigeards.

Voir les commentaires

Lac Mort de Laffrey

Publié le

Lac naturelle relevée artificiellement pour servir de reserve d'eau à la centrale de Lac Mort

Voir les commentaires

Les carrieres de marbre de l'Isere

Publié le par REVEL Stephane

Nous venons de trouver en cherchant des informations sur le marbre du Peychagnard quand nous sommes tombés sur une liste des carrières de marbre de l'Isere.

Nous vous communiquons ici la liste nous avons pu visiter certaines de ces anciennes carrières bien peu il faut le dire.

blanc de Flumay.

des Chalanches.

gris des Chalanches.

blanc du désert.

de diverses couleurs. Voir Désert

d'Angray.

de Corps.

de Laffrey.

de la Grande Chartreuse.

de la Porte de France.

de Malaval.

de Meylan.

de Peychagnard.

de Peysonnier.

de Saint-Ëgrève.

de Saint-Girond.

de Saint-Hugon.

de Saint-Quentin.

de Sassenage.

de Théys.

du Fontanil.

Aujourd'hui nous avons visiter les carrieres de Sainte Luce de Laffrey et Valsenestre il nous reste dons encore beaucoup de travail.

Voir les commentaires

Reference bibliographique pour le marbre du Peychagnard

Publié le par REVEL Stephane

Pour continuer nos recherches sur le marbre de Peychagnard nous nous sommes tournés vers Google Books afin de voir ce que nous pouvions trouver comme informations.

Le marbre du Peychagnard est cité dans Annales des mines troisième série tome XVI de 1839 à la page 389 ou l'on nous parle d'un banc de calcaire cristallin de couleur gris exploité comme marbre au dessus de la mine de Rocher Blanc.

Voir le lien http://books.google.fr/books?id=sPUEAAAAYAAJ&pg=PA389&lpg=PA389&dq=marbre+peychagnard&source=web&ots=2E-IrADOTo&sig=l_ty3873viGC1h4AOioqJUm6Lj4&hl=fr&sa=X&oi=book_result&resnum=8&ct=result

Il est dit dans le même ouvrage que ce banc de calcaire émerge au niveau de Simane et de Nantison.

On trouve aussi une citation dans le livre Table analytiques des matières contenues dans les dix derniers volumes du journal des mines datés de 1821 en page 191.

Voir le lien http://books.google.fr/books?id=SQ4AAAAAMAAJ&pg=PA191&lpg=PA191&dq=marbre+peychagnard&source=web&ots=6gXT0010uj&sig=tKPxnmKLE7oSKO7Aq7J6YDDA2S0&hl=fr&sa=X&oi=book_result&resnum=5&ct=result

En page 191 du document on trouve une liste de carrieres de marbre fort interressante nous en voulons pour exemple autre la carrière du Peychagnard, celle de Meylan, celle de Porte de France, de Saint Egreve, de  Sassenage.

Beaucoup de lieu qui ont donnés des carrières de pierre à ciment entre autres.

Il faudra que nous nous penchions sur la définition du terme marbre utilisés à cette époque.

Nous trouvons encore une indication dans le livre Histoire des progrès de la géologie de 1834 à 1859 en page 598.

Voir le lien http://books.google.fr/books?id=0L0QAAAAIAAJ&pg=PA598&lpg=PA598&dq=marbre+peychagnard&source=web&ots=6_Ka0q1sEo&sig=VgJcWgpr1HqzOAyhD7h1_Pnm7wc&hl=fr&sa=X&oi=book_result&resnum=3&ct=result#PPA598,M1

La aussi il est fait mention d'une carrière de marbre tant au Peychagnard qu'a Laffrey.

 

Voir les commentaires

Carriere de marbre au Peychagnard

Publié le par REVEL Stephane

Nous venons de trouver une information intéressante concernant une carrière de marbre situé au Peychagnard.

Cela nous à fait penser que lors de nos recherches pour les mines d'anthracite de Rocher Blanc  nous avions parcouru un ancien chemin qui etait coupé par une faille mais elles sont nombreuses dans la foret.

Justement en suivant ce vieux chemin nous étions arrivé sur une coupure nette en effet le chemin s'arrêtait brusquement sur une falaise surplombant les mines de Rocher Blanc.

Et au dessous nous avions un chaos de pierres et de rochers.

Deux questions se posent à nous pourquoi avoir fait un chemin large on ne parle de sentier de mules mais bien d'un chemin qui monte en pente douce et qui finit brusquement.

Pourquoi cette brusque coupure dans le chemin comme si l'endroit s'était effondré.

Nous pouvons penser que nous sommes en face de l'ancien chemin qui desservait les carrières de marbre du Peychagnard.

Il faudra que nous vérifions ce point en retournant sur le site pour faire des prélèvements de roches et les polir afin de valider cette hypothèse.

Voir les commentaires

Le moulin Troussier

Publié le

Ancien moulin totalement restauré et propriété privé témoignage de l'activité des nombreux moulins présent sur le plateau matheysin

Voir les commentaires

La blende ou sphalerite

Publié le par REVEL Stephane

La blende ou sphalerite je pense qu'il convient de parler dans le cas d'exploitation de minerais et de sphalerite dans le cas de cristaux.

La blende est un sulfure de zinc de formule ZnS qui cristallise suivant deux formes la wurtzite qui présente une déficience en soufre et la sphalerite qui elle est déficiente en zinc.

La sphalerite est d'éclat résineux avec une couleur variant de l'incolore dans le cas sphalerite pur  à jaune brun elle peut devenir noir en présence de fer.

D'origine hydrothermale on la trouve en association avec de la pyrite, de la galene de la chalcopyrite de la calcite et de la dolomite.

La blende était exploité pour la production de zinc notamment dans la région de Laffrey.

Voir les commentaires

Ancienne gare de la Rochette

Publié le

Ancienne gare de la ligne Pontcharra La Rochette On peut encore voir des restes de rails un panneau de PK

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>