Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012 : cinquantenaire de la fermeture de la mine - Flamanville

Publié le par REVEL Stephane

Trois questions à...

Lucien Bonamy, président d'Histoire et patrimoine des mines et carrières. Dans deux ans, les anciens mineurs commémoreront le cinquantenaire de la fermeture de la mine de Diélette.

Quel est le but d'une telle association et qui sont les adhérents ?

Le but de l'association est de se retrouver dans diverses animations organisées tout au long de l'année par les anciens mineurs ou leur famille, et de garder la mémoire des anciens de la mine. Les membres d'Histoire et patrimoine des mines et carrières sont d'abord les anciens mineurs et tous ceux qui ont gravité autour de cette entreprise, mais aussi leurs familles, conjoints et descendants. Nous enregistrons pour l'année 2009, 235 adhésions.

Par quels moyens transmettez vous le souvenir et l'histoire de la mine ?

Le musée de la mine situé au Rafiot est ouvert tous les jours, de juillet et août. La municipalité de Flamanville rémunère deux étudiants qui assurent la visite du musée du lundi au samedi ; les dimanches et jours fériés sont assurés par des bénévoles de l'association. L'ancienne cantine de la mine a été rénovée par EDF qui en a fait une maison à vocation sociale. Le premier et le deuxième dimanche de décembre, nous fêtons la Sainte-barbe, patronne des mineurs à Flamanville et à May-sur-Orne où une mine était également exploitée par la même compagnie. Comme subside, en plus des adhésions, nous avons reçu de la municipalité de Flamanville une subvention de 3 000 € qui sera renouvelée en 2010. De plus, le Crédit agricole octroie pour cette année une subvention de 1 600 €.

Quelles sont les prévisions de l'association pour cette année ?

Sur deux propositions, les adhérents ont choisi une sortie à Paris. Neuf visites du musée sont prévues d'avril à septembre avec la participation de l'office du tourisme. En 2012, nous fêterons le cinquantenaire de la fermeture de la mine de Diélette ; dans les mois qui viennent, l'association va devoir prendre des décisions sur ce travail de mémoire.

 

Ouest France Flamanville le 08-03-10

Commenter cet article