Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carmaux. Biennale de la mine: un dimanche de découvertes

Publié le par REVEL Stephane

Après une semaine morose et pluvieuse, le chaud soleil illuminait l'ouverture de la Biennale de la Mine, organisée ce week-end par «Les Gueules Noires d'Inde» (nos éditions du 1er avril, 13 et 15 mai).

Pour démarrer ces 2 journées consacrées à la mine et aux énergies de demain, la bourse d'échange aux collectionneurs et une exposition qui vaut à elle seule que l'on consacre une partie de son dimanche pour en arpenter les allées et visiter les stands, à la Maison de la Découverte.

Reconstitution d'une galerie avec wagonnets, lampes à carbure, explosifs, et tout le matériel nécessaire pour creuser et extraire le charbon de la veine, stand consacré aux appareils de mesure, théodolites, niveaux ou boussoles à pendules, des tablées de raves stéphanoises, lampes à huile des années 1850, ou de lampes à essence, batterie, benzène ou à huile de l'époque 1870-1920, des fossiles, des minéraux et des outils, le visiteur en prend plein les yeux et s'abreuve d'informations, admire la multitude d'objets, échange et questionne, bref découvre le monde, le cœur et l'âme de la mine, source de vie.

Des images, des films, des photos d'antan, sur lesquelles on peut reconnaitre les matricules 31080 et 30797, Florian Alujas et Patrick Garcia, aujourd'hui président et vice-président des Gueules Noires d'Inde, l'expo c'est aussi un stand consacré aux femmes, ouvrières de la verrerie et de la mine, femmes au foyer ou prostituées, c'est enfin les partenaires, musée de la mine et du verre, Trifyl, l'association de sauvegarde du patrimoine industriel du bassin de Decazeville, et bien d'autres.

Un dimanche à la biennale pour une superbe expo, pour également visiter le parc des titans, machines gigantesques figées sur les terres de la mine à ciel ouvert, avec, et c'est une première, un guide pour vous en conter l'histoire.

Enfin ce dimanche à la biennale, on écoutera Jean-Marc Pastor et René-Marc Willemot, qui expliqueront Trifyl, la biomasse et le photopholtaïque, avant de terminer en chansons, avec la chorale Ensolmineur.

Commenter cet article