Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Decazeville. En suivant les gueules noires et les métallos

Publié le par REVEL Stephane

Il existe des petits musées qui ne payent pas de mine ou, de prime abord, qui ne paraissent pas intéressant. Mais il faut souvent franchir la porte pour se faire une idée et on ne le regrette pas. Les halls d'exposition de l'ASPIBD (Association de sauvegarde du patrimoine industriel du Bassin de Decazeville-Aubin) s'inscrivent dans cette démarche. Le bâtiment, qui abritait naguère le service électrique des usines, sur la zone du Centre, n'est pas avenant mais l'intérieur est riche, surprenant et dépaysant. Le visiteur plongera à coup sûr dans le passé révolu du monde industriel et minier qui a façonné le secteur.

Machines, photos, plans, maquettes, etc., permettent de retracer le parcours des « gueules noires » et des « métallos ». En outre, deux galeries de mines ont été reconstituées avec soin et authenticité.

« Nos halls sont sans cesse enrichis. Ces dernières années, nous avons rentré un camion de la Découverte, une ambulance qui servait aux Houillères, un cuffat (ascenseur du XIXe siècle pour descendre et monter au fond des puits de mine), etc. Cette année, nous avons fait l'acquisition d'un tour à usiner à pédale et à balancier (fin du XIXe) et d'une locomobile (de 1922). De plus, des particuliers nous cèdent de temps à autre des plaques de verre du Bassin, un bien inestimable pour notre fonds documentaire », précise Michel Herranz, le président de l'association.

Visite le mercredi après-midi de 14 heures à 18 heures, et le jeudi matin (avec l'office de tourisme de Decazeville), entre 10 heures et 12 heures. Tél : 05 65 43 09 18 ou 05 65 43 18 36.

le 26/07/2011 08:07 | La Dépêche du Midi

Commenter cet article