Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Decouverte d'une galerie à la Motte les Bains

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti ce jour pour profiter encore une fois du niveau bas du lac de Monteynard.

Cette fois ci nous partons en direction du Perailler pour voir si nous pouvons voir des vestiges de l'ancienne centrale électrique.

Donc après nous être gare au niveau des ruines du Perailler et nous être équipés nous prenons le chemin qui menait auparavant au bord du Drac et qui a servi plus tard à la construction du barrage.

Nous croisons un peu plus loin deux autres voitures garés probablement celle de pécheurs.

Nous comprenons pourquoi ils se sont garés à cet endroit en effet plus loin le chemin devient impraticable pour un véhicule celui-ci étant partiellement détruit par un glissement de terrain.

Nous arrivons à l'endroit ou la pente devient brutalement plus raide pour plonger en direction du Drac.

La nous remarquons une plateforme juste au dessus du chemin nous décidons de l'explorer, en la parcourant nous ne remarquons rien de particulier si ce n'est un vestige de poteau électrique tout au bout de celle-ci.

A part ce bloc de béton nous ne trouverons rien de plus nous revenons alors sur le chemin la par contre nous remarquons deux blocs de béton de belle dimensions ceux ci ressemble fort à des contrepoids.

En tout cas ils ne servaient pas de blocs de fixation pour un moteur par exemple comme en témoigne la présence de crochets métalliques sur le dessus des blocs.

D'ailleurs un peu plus loin dans l'axe des deux blocs nous voyons un crochet métallique fixé sur un rocher a même le sol.

Mais nous ne saurons pas à quoi on pu bien servir ces éléments.

Nous continuons le chemin qui maintenant descend en faisant des zigzag vers le Drac au premier virage nous remarquons une plaque béton sur laquelle on peut encore distinguer une date 1910 le reste de l'inscription est malheureusement cassé on ne saura donc pas ce qui était inscrit.

Au deuxième virage il ne reste plus de chemin celui-ci a était emporté par un glissement de terrain  de même tout ce qui se trouvait en dessous a aussi disparu englouti deans les eaux.

Il faut dire qu'avant la construction du barrage il y avait une foret qui descendait jusqu'au lit du Drac ce qui maintenait le terrain en place.

Nous voyons maintenant les pécheurs juste en dessous de nous au bord du lac ceux-ci ont installés des cordes afin de pouvoir descendre sur les bords du lac.

Nous ne descendrons pas plus bas, nous remontons le chemin quand nous remarquons un câble métallique qui longe une sorte de sente étroite, nous décidons de l'emprunter pour voir.

Il faut dire que le coin est fortement utilisé par les pécheurs qui ont pratiqué nombre d'aménagements pour pouvoir atteindre les berges du lac dans ce terrain extrêmement pentu.

Nous marchons sur la sente en preant soin de nous tenir au cable qui sert de main courante afin de ne pas glisser.

La sente continue mais nous avons remarqué ce qui semble être une galerie.

Nous sommes bien en présence d'une galerie qui a l'air en très bonne état à première vue.

Nous remarquons aussi juste derrière nous ce qui ressemble à une  sorte de voute en pierre en partie effondre à peine en dessous de la sente, comme si on avait construit un petit ouvrage d'art à cet endroit.

Il faut dire qu'il y avait un sentier muletier qui servait à la remontée des eaux thermales à l'aide de tonneaux pour alimenter les thermes du château de la Motte les Bains.

En attendant nous commençons l'exploration de la galerie, celle-ci est saine avec de jolie dalle à l'entrée nous progressons à l'intérieur quand nous voyons un tuyau en béton qui émerge par endroit su sol.

Un tuyau en béton enterré dans une galerie voilà qui n'est pas courant mais ce tuyau ou va t il à l'entrée nous n'avons rien remarqué pas une trace et la pente devant est plutôt raide c'est le moins qu'on puisse dire

Nous décidons donc de traverser cette galerie a différents endroits nous voyons le sommet du tuyau en ciment puis nous arrivons à l'autre extrémité celle-ci étant en moins bonne état que l'autre coté.

En effet un rocher effondré barre en partie la sortie de plus celui-ci est fendue sur toute sa hauteur menacant de s'effondrer, encore quelques années est cette entrée disparaitra.

Nous exminons maintenant ce coté là aussi nous voyons des choses intéressantes.

En face de nous nous remarquons des vestiges qui ressemble fort à des anciennes culées de pont celui-ci ayant disparu depuis longtemps.

Il ne reste que deux massifs en pierre ce faisant face, un peu plus haut sur le ruisseau on distingue les restes d'un pont métalliques dont on ne voit plus que les deux poutres enjambant le ruisseau et des vestiges de garde corps.

Les planches de bois ont disparu elles aussi ne laissant en place qu'un squelette métallique.

On remarque que le sentier continue de l'autre coté du ruisseau tout d'abord il arrivait sur l'ancien pont en pierre puis il fait un coude pour descendre en direction du pont métallique.

Nous sommes donc certainement bien en présence du sentier muletier qui alimenté les thermes mais cette hypothèse reste pour le moment à confirmer il faudra que nous arrivions par l'autre coté du ruisseau afin de voir  d'où vient ce sentier et voir aussi si nous pouvons retracer son trajet.

Nous reprenons donc la galerie pour récupérer nos sacs à dos et revenir à notre véhicule il faudra que nous revenions pour continuer nos explorations.

Commenter cet article