Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mine sans frontières, c'est par ICI

Publié le par REVEL Stephane

Un Itinéraire de la Culture Industrielle : c'est le projet mis sur pied dans le Nord - Pas-de-Calais et en Wallonie. Un projet qui ne connaît pas les frontières, et bénéficie de ce fait de financements européens.



ISABELLE HODEY > isabelle.hodey@nordeclair.fr
Karima Haoudy est conservatrice de l'écomusée du Bois-du-Luc, à Houdeng Aimeries (lire notre édition d'hier). Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ces derniers mois, elle n'a pas chômé. Avec la mission bassin minier du Nord - Pas- de-Calais, son musée est en effet porteur d'un projet transfrontalier de grande ouverture : Itinéraire de la Culture industrielle ou ICI pour les initiés.
Un projet qui fait fi des frontières, comme le sillon houiller : « Le but est d'établir un fil conducteur entre le Nord - Pas-de-Calais et la Wallonie. On est reliés par une histoire commune : l'aventure charbonnière. Le projet consiste à créer un réseau centré sur la valorisation du patrimoine » , explique la jeune femme. Ce projet, qui a germé en 2007, d'autres l'ont rejoint depuis : le Bois du Cazier et le Pass côté belge, le musée d'histoire naturelle de Lille et la communauté d'agglomération Hénin-Carvin côté français.

 

160 témoignages, cinq routes
Il ne restait plus qu'à se mettre au travail. Un lourd travail d'inventaire des témoignages matériels de cette culture industrielle : les usines bien sûr, mais pas seulement : les châteaux des directeurs, les cités ouvrières, les terrils, les ascenseurs à bateaux et autres ponts qui assuraient la logistique, les églises vouées au culte de Sainte-Barbe, les tableaux évoquant la mine... : « La culture industrielle, ce ne sont pas que les usines, elle fait partie de notre environnement quotidien ». Voilà le credo des promoteurs du projet.
Ce travail de titan - en tout, 160 témoignages matériels ont été identifiés - a débouché sur l'édition d'une carte gratuite, trilingue, diffusée dans les sites partenaires et les offices du tourisme. Les 160 sites y sont reliés par cinq routes thématiques : D'ICI ou d'ailleurs, le voyage des hommes, des idées et des techniques ; vers le Pays de Vulcain, le creuset artistique ; paysages « empreintés » ; la lutte sociale en marche ; de l'art de l'ingénieur. De quoi offrir un panorama complet de cette culture industrielle, que l'on peut aussi découvrir à vélo sur de petits parcours. « Le but est d'inviter le visiteur à traverser la frontière, à avoir ce dialogue entre les sites », insiste Karima.
La jeune femme met actuellement la dernière main à un catalogue, dont elle coordonne la publication, qui sera éditée en septembre pour ceux qui veulent aller plus loin. Pour un prix modique, ils y trouveront les contributions de 27 auteurs spécialisés, qui détailleront témoignages et routes : « Nous y ajoutons des encarts, sur la place de l'ouvrier dans le cinéma ou la chanson populaire par exemple. Le catalogue proposera aussi une analyse comparée du contexte industriel en Nord - Pas-de-Calais et en Wallonie du début du XIXe siècle à nos jours », précise Karima.
À plus moyen terme, un guide GPS multimédia proposera en sus témoignages oraux, images d'archives et autres reconstitutions. Sans compter les rendez-vous ICI, qui dynamisent le tout. Festival de contes, festival de musique, raid de la mission Bassin minier sont autant de cailloux sur le chemin qui mène ICI.

 

Publié le lundi 30 mai 2011 Nord  Eclair

Commenter cet article