Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La société d'histoire Auberchicourt, Aujourd'hui, Autrefois, ne manque pas de projets

Publié le par REVEL Stephane

| AUBERCHICOURT |

C'est une société jeune et dynamique qui s'est réuni samedi soir pour son assemblée générale

 

, avec dans ses valises beaucoup de projets pour les années qui viennent.

La société d'histoire locale Auberchicourt, Aujourd'hui, Autrefois a été créée en 2007 par une poignée de férus d'histoire locale. Chaque mercredi, ils se réunissent pour rassembler, trier et classer des documents originaux ou photocopiés relatifs à l'histoire de leur ville, recherchant les souvenirs, les photographies, les documents inédits de toutes les époques. Les membres ont déjà à leurs actifs un grand nombre de communications, d'expositions ou de brochures.

Une exposition en avril

Lors de l'assemblée générale qui s'est déroulée à la salle Coquelet, en présence du maire, Gilles Grévin, et de ses adjoints, le public, passionné, a pu découvrir la future feuille de route de ces historiens.

Le président, Roger Lagache, a tenu à remercier la municipalité pour son aide technique et financière. Le panneau d'information qui se trouve dans le hall de la mairie a permis de faire connaître les activités de la société.

L'année ne sera pas de tout repos avec la participation de la société au 90e anniversaire de l'harmonie des Mineurs. À cette occasion, une exposition se déroulera du 12 au 15 avril pour évoquer l'historique de cette phalange musicale. Il faudra auparavant compter sur une communication de Jean-Pierre Tondeur et Daniel Zimmer qui rappelleront l'historique de la rue Lebas. Un autre rendez-vous est programmé en septembre, avec la venue de François Tarka, cet ancien mineur de Vred qui retracera la vie à la mine. La société d'histoire locale participera à la fête du Chaufour, aux journées du Patrimoine et au forum des associations.

À plus longue échéance, les historiens ont, dans le viseur, le tricentenaire de la naissance de Pierre-Joseph Laurent, créateur du canal de Saint-Quentin et bien entendu, pour 2014, la centenaire de la Grande Guerre.

À noter également, le travail important effectué au cimetière du centre pour identifier certaines tombes et le projet de parcours d'Auberchicourt pour découvrir à travers ses rues, certains trésors cachés.

Le maire a souligné l'excellent travail effectué par les historiens, avec humour et malice. Il a fait remarquer que la société avait, contrairement à notre pays, gardé ses trois A. •

Commenter cet article