Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le patrimoine minier à découvrir au fil de 10 panneaux - Saint-Clair-de-Halouze

Publié le par REVEL Stephane

« Les panneaux retracent toute l'histoire du fer, depuis les minières et l'ancienne forge jusqu'à la mine moderne », explique Michaël Herbulot, agent de développement à l'association Le Savoir et le Fer. Illustrés de photos d'époque, d'explications claires qui prennent tout leur sens sur les lieux mêmes des vestiges miniers, ces 10 panneaux sont plantés aux abords de chemins de randonnée, tels que le Circuit du fer, la Voie verte ou le GR 22B.

Le panneau d'accueil est situé à la mairie de Saint-Clair, un autre au pied du chevalement. Il y en a également sur la commune du Châtellier, au niveau de l'ancienne gare et aux fours de calcination de la Bocagerie. D'autres panneaux ne se trouvent pas sur des circuits (celui des minières ou des cités), mais des liens entre ces panneaux permettent d'aller de l'un à l'autre. « Ces panneaux sont également un moyen de valoriser les chemins de randonnée et leur donner un attrait supplémentaire », souligne Michaël Herbulot.

Avec la MFR de Pointel

Ce projet, mis en route il y a un peu plus d'un an, est le fruit d'un travail réalisé en parallèle du livre Saint-Clair-de-Halouze, une mine de fer en Normandie paru en décembre dernier. « Les recherches effectuées pour la rédaction de cet ouvrage ont servi à la réalisation des panneaux. »

Le partenariat entre l'association et la Maison familiale rurale de Pointel est né il y a près de trois ans. « Dans un premier temps, les jeunes de la Maison familiale ont aidé pour des travaux de débroussaillage sur les sites, racontent Karl Druart et Emma Cesson, formateurs. Puis dans le cadre du projet d'utilité sociale qu'ils suivent en deuxième année de BPA travaux forestiers, nous leur avons proposé de travailler sur la mine. »

Les jeunes ont rédigé les questions inscrites sur les panneaux pour une approche plus ludique et interactive des explications sur la mine.

 

Commenter cet article