Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une galerie a Sechilienne Gavet

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti ce jour du coté de Sechilienne Gavet afin de visiter une ancienne galerie issu d’un projet abandonné.

Nous resterons volontairement flou sur la localisation de cette galerie pour des problèmes évident de sécurité.

En effet nous avions déjà visité par le passé cette galerie l’entrée étant fermé par une grille métallique.

A l’époque nous n’avions pas pu aller au bout de cette galerie du fait d’une présence importante d’eau.

Nous avions fait une hypothèse que nous étions en présence d’une fenêtre de percement d’une conduite forcée.

Mais cette hypothèse ne nous satisfaisait pas pleinement, pourquoi percer une deuxième fenêtre à peu de distance de celle que nous connaissons déjà.

Nous espérons pouvoir lever les doutes sur l’utilité de cette galerie.

Nous nous garons au bord de la Romanche de là nous nous équipons et prenons le sentier qui part en direction de la galerie.

Nous arrivons devant l’entrée l’endroit à un peu changer depuis la dernière fois que nous sommes venus la végétation est plus abondante signe que peu de personnes doivent se rendre sur ce site.

Une chose a changer en tout cas le passage qui nous permettait de rentrer n’existe plus mais heureusement nous en trouvons une deuxième un peu moins pratique certes mais praticable.

Cette fois ci nous avons prévu des bottes de pécheur pour passer dans l’eau nous changeons de chaussures dans la galerie, puis nous commencons notre exploration.

La galerie est saine il y a peu de pierre au sol et hormis à un endroit ou un bloc c’est détaché d’une paroi latérale l’ensemble est parfaitement sain.

Au bout d’un parcours long de 900 mètres environ nous arrivons à une première bifurcation dans laquelle des tuyaux de ventilation sont stockés.

Nous escaladons ceux-ci pour voir ou va cette branche que nous n’avions pas exploré la dernière fois.

Il y a plusieurs rangées de tuyau stockés sur une longueur de 40 mètres environ apres la galerie se poursuit pour finir sur un front de taille.

On remarque au sol un trou de sondage rempli d’eau sur quel profondeur va t il difficile de le dire.

Nous revenons en arrière pour reprendre la galerie principale, nous arrivons au niveau ou nous nous étions arrête la dernière fois.

A partir de de là le niveau de l’au monte jusqu’au mollets nous arrivons sur une deuxième bifurcation.

Celle-ci a un niveau d’eau beaucoup plus conséquent nous nous engageons dedans sur une 20 mètres environs nous ne pourrons pas aller plus loin le niveau d’eau est trop important.

Il faudra revenir avec un canot pneumatique pour pouvoir l’explorer de plus nous comptons pas moins de 4 venues d’eau qui jaillissent du ciel de la galerie dont une qui forme une vraie cascade.

Nous rebroussons chemin pour reprendre notre avance quand nous remarquons une chose qui nous intrigue.

Sur la paroi il y a 4 traces de carottes d’un diamètre conséquent environ 30 centimètres

Nous reprenons notre avance pour finir sur le front de taille ou il ne reste qu’un fleuret coincé dans son trou avec de l’eau de couleur noire qui en sort.

Cette eau noire s’étale sur le sol nous la touchons avec précaution en fait il nous semble que nous avons a faire à du schiste extrêmement fin mais ce n’est pas facile à la seule lumière des frontales de ce faire une idée exacte.

Sur la paroi il y a un tableau avec robinet manomètre capteur de pression de la société d’ingénierie Antea.

Quand on parcours la galerie on remarque que celle-ci a du être instrumenté a une époque comme en témoigne les deux bretelles qui court le long du ciel a cote des tuyaux d’amené d’air.

Une bretelle va sur le front de taille l’autre part dans la galerie que nous n’avons pu explorer.

De même nous trouvons un deuxième tableau avec une bouteille d’Air Liquide avec une couleur d’ogive grise signe que nous avons a faire a du dioxyde de carbone.

Pareil là aussi manodétendeur robinet pressostat le tout partant en direction d’un trou de forage fait au fleuret.

Nous ne savons pas a quoi a pu servir cette équipement et même en fouillant sur la toile nous n’aurons pas de réponse.

En tout la galerie doit faire environ 1500 mètres avec un diamètre de 5 mètres au moins nous sommes dejà dans des dimensions respectables.

Donc nous pouvons tirer de suite une première conclusion nous n’avons pas à faire à une fenêtre de percement comme nous avions vu précédemment.

Nous sommes en présence d’autres choses un projet d’envergure qui a certainement était abandonné en cours.

Nous décidons de repartir en arrière afin de ressortir de la galerie l’atmosphère surchargé d’humidité est difficile a supporter ainsi que l’absence de ventilation naturelle contribue à rendre le séjour peu facile.

Nous arrivons finalement devant la grille ou nous enlevons nos bottes ca fait du bien nous reprenons nos chaussures puis nous sortons dehors afin de nous faire sécher nos pantalons rendu humide par la saturation d’humidité et la transpiration.

Nous repartons ensuite en direction de notre véhicule pour le moment nous ne savons pas à quoi devait servir cette galerie.

Commenter cet article