Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une galerie de mine à Mayres Savel

Publié le par REVEL Stephane

Il existait jusqu'en 2010 une galerie dans le village de Mayre Savel même.
Celle-ci se situer à gauche en montant le long du chemin communal montant en direction de Champ Long, d'ailleurs elle est citée sur les cartes IGN.
La première chose qu’on remarquait en arrivant c’était une porte métallique surmontée par un contre en pierre de taille.
Sur la pierre de voûte était gravée une date 1900, entre autre celle-ci était légèrement descellées.
La galerie servait de captage d'eau comme en témoignait la presence d'un tuyau en polyéthylène noire sortant de dessous la porte.
A l’intérieur de la galerie nous trouverons le point de captage avec un petit massif en béton et une crépine.
L'entrée dans cette galerie était assez risquée, lié au fait que l’épaisseur de sol était assez faible.
la direction de pénétration étant parallèle au sens de la pente et non perpendiculaire.
Ce qui fait que l'on voyait plein de racines au ciel de la galerie et le tout sur une distance de plus 30 mètres.
Une galerie perd presque perpendiculairement à celle-ci taillée à même la roche celle-ci n'est pas plus large que celle par laquelle nous sommes rentrées.
IL faut faire attention a pencher la tête et le passage des épaules et parfois un peu juste.
Cette galerie est très humide comme en témoigne la boue sur le sol mais la surface du sol n'est pas loin non plus.
Enfin au bout là aussi d'une dizaine de mètres nous arrivons sur un bouchon de terre qui est venu depuis la surface.
Après analyse de notre parcours souterrain nous pouvons mettre cela en relation avec la presence d'un réservoir de captage d'eau.
Il est fort probable que lors de la construction de celui-ci les terrassiers est débouché dans la galerie remblayant la section perforée par en dessus ce qui donne le bouchon visible à l’intérieur.
Revenons sur nos pas pour partir explorer la galerie ou est collectée l'eau.
La première chose qu’on remarque c'est que celle-ci n'est pas à la roche mais maçonnée en voûte, de plus la galerie part en courbe.
La galerie est extrêmement étroite et basse rendant la progression à l’intérieur assez pénible.
La galerie ne progresse pas de manière linéaire, mais en ondulant tantôt à gauche tantôt à droite ce qui rend une estimation de la distance assez complexe, nous l'avons estimé à une valeur entre 70 et 100 mètres.
Au bout d'un moment notre progression est bloqué car la galeie sous l'effet de la pression du sol est totalement écrasée.
On remarque que des bastaings de bois avait était mis en place pour empêcher l’écrasement de la galerie mais ceux-ci n'ont pas résisté à la poussée.
Une question demeure cependant car nous n'avons pas retrouvé de traces probantes de minerai exploité comme du charbon ou toutes autres substances.
De plus le razzier est aujourd'hui totalement invisible car des maisons du village ont était construite dessus donc de ce coté il n'est pas possible d'effectuer des fouilles.
Au vu des distances que nous avons pu parcourir à l’intérieur et encore nous sommes loin d'avoir pu voir l'ensemble il y a du avoir pas de matériaux qui ont du être retirées ce qui à l’époque devait un jolie petit razzier qui sera remodelé par la suite pour la construction des maisons.
Une chose est sure depuis avril 2010 l'entrée de la galerie a était détruite la voûte datée de 1900 la porte tout ça a disparu pour laisser place à une plaque de voirie pour assurer évacuation de l'eau.
Par contre la galerie derrière doit toujours être en place car on ne voir pas de traces de fontis en surface qui témoignerait d'un effondrement de celle-ci.

Commenter cet article