Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Xavier Perriot : « Je faisais des navettes au fond de la mine » - Luitré

Publié le par REVEL Stephane

Xavier Perriot a été engagé comme conducteur d'engin à la mine de Montbelleux, où l'on extrayait du wolfram. C'était en 1981, il avait 35 ans. Il n'y a travaillé que deux années avant la fermeture. Depuis, il loge à proximité : « J'entretiens le site, je le surveille. »

Son travail dans la mine : « Ce n'était pas pénible, je dirais même pas dur du tout, assure-t-il. On ne poussait pas les wagons comme on voit dans les films. J'avais la fonction de conducteur d'engins. Je faisais des navettes au fond de la mine plusieurs fois par jouravec un camion de 40 tonnes. Parfois je donnais un coup de main à la purge pour faire tomber les blocs qui n'avaient pas cédé à la dynamite ».

Une odeur de poudre ? « Oui, même si on se réfugiait dans les chambres (sorte de garages aménagés au fond de la mine) pendant l'explosion, ça sentait très fort. Mais il y avait une bonne mentalité, on faisait les 3 x 8 et à la fin les 4 X 8. »

Des lieux lugubres ? « Les galeries s'étendent sur plusieurs kilomètres, jusqu'à 125 mètres de profondeur. Depuis 28 ans, personne n'y est entré ! La descenderie a été définitivement condamnée. Bon, il faut être franc, la première fois qu'on descend là-dedans, ça fout la trouille quand on éteint les phares du camion et qu'on se retrouve dans le noir complet. On a toujours peur qu'un caillou nous tombe dessus. ».

Le seul moment très pénible qui fait faire la grimace au gardien, c'est « quand il fallait être en plein soleil et casser au marteau-piqueur des blocs qui étaient restés trop volumineux suite à l'explosion : là on en bavait ! »

Samedi 18 juin, 10 h à 18 h, l'association 3M invite le public à découvrir le site de la mine de Montbelleux. Animations sont prévues. Gratuit.

Publie le 17-06-11 Ouest France

Commenter cet article