Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #patrimoine matheysin tag

Le lavoir de la Motte d'Aveillans

Publié le par REVEL Stephane

Aujourd'hui nous vous proposons de visiter l'ancien lavoir restauré avec un joli tableau représentant un couple de personnes âgées avec un jeune enfant devant le feu brûlant dans l'âtre.

De même une jolie inscription orne la porte du tableau de sectionnement d'arrivée d'eau.

Une ancienne herse agraire est suspendu au plafond.

On ne regrettera qu'une seule chose c'est que l'arrivée d'eau est perdu son robinet, sinon le bassin en pierre est fort jolie.

UN jolie lavoir à ne pas manquer lors d'une visite dans le coin.

Voir plan ci dessous avec photo

 

Voir les commentaires

l'ancienne route La Festiniere Pierre Chatel

Publié le par REVEL Stephane

Aujourd’hui nous voici parti pour parcourir l’ancienne route reliant La Festiniere à Pierre Chatel.

En effet la route que l’on utilise de nos jours n’a pas toujours existe dans le parcours qu’on lui connaît.

Au début du siècle la route passer par la cote du Collet et non par la Roche comme aujourd’hui.

La route prenait à la sortie de Pierre Chatel puis ensuite monté en pente jusqu'à à un croisement marqué par une croix de mission encore visible de nos jours.

De là elle se séparait en deux branches, l’une allait en direction de La Festiniere l’autre allait en direction de Putteville au lieu dit Les Littes.

La branche Pierre Chatel Putteville nous ne l’avons pas parcouru mais il faudra que nous la fassions car nous avons repéré une construction juste en dessous de la ligne de crête.de La Rivoire.

Cette construction peut être un réservoir ou autre chose il nous reste à planifier une sortie sur le site afin d’en avoir le cœur net de plus on veut faire toute la ligne de crête afin de voir s’il y a des choses intéressantes à retrouver.

Voir les commentaires

l'usine à ciment des Bethoux

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti aujourd'hui pour trouver des informations sur la concession des Bethoux,

Nous nous rendons donc au village ou nous garons notre véhicule au bord de la route de là après nous être équipés nous revenons sur nos pas le long de la route,

Nous passons le pont routier surplombé par les viaduc jumeaux de Oulla ensuite nous prenons un sentier qui s'enfonce le long du ruisseau de oula,

Nous remarquons au début un vieux tuyau métallique qui débouche depuis en dessous de la route un filet d'eau sans écoule puis déborde sur le chemin qui devient fort boueux et glissant,

Nous arrivons finalement au ruisseau de Oula qui coule sur notre gauche en descendant quand nous remarquons un reste de mur au dessus du cours d'eau vestige d'un captage en tout cas nous ne saurons pas le dire car il n'y a pas de mur en face,

Nous remarquons sur notre droite une plate forme que nous décidons d'explorer celle-ci se termine sur un mur surplombant une ravine,

Nous continuons notre exploration toujours en longeant le mur de soutènement nous arrivons sur un rétrécissement en effet la plate forme rejoint la pente naturelle su terrain puis cela continue sous la forme d'un sentier,

A cet endroit le mur est partiellement effondré révélant la présence d'un câble servant de main courante,

Un détail attire notre attention juste au dessus de nous il faut dire que nous cherchons la ou les anciennes mines des Bethoux,

Nous montons en suivant le sentier puis nous accédons à l'endroit que nous avions remarqué est là surprise nous découvrons ce que nous prenons en premier lieu pour une entrée éboulée,

Mais en examinant plus attentivement l'endroit il nous semble que nous sommes plutôt sur les restes d'un bâtiment dont une partie était taillée dans la roche comme une cave en effet on distingue encore aujourd'hui un pilier maçonnée en briques exactement comme dans une cave voûtée,

Nous redescendons vers la plate forme est accordons un peu plus d'attention à ce qui se trouve en dessous il nous semble distinguer des vestiges maçonnées dans la végétation,

Nous revenons sur nos pas pour descendre en dessous en effet au niveau ou nous étions le mur de soutènement faisait bien deux mètres cinquante de haut et descendre par la partie effondré pouvant s'avérer dangereuse nous préférons la sécurité,

Nous longeons donc le mur de soutènement qui maintenant se trouve au dessus de nous quant nous arrivons sur une dépression vestige d'un plancher aujourd'hui disparu, nous sommes bien à l'intérieur d'un ancien bâtiment qui devait avoir une certaine taille au vu des vestiges encore visibles,

En effet celui-ci devait faire plusieurs étages, nous pensons alors à un moulin bien que l'ensemble nous paraissent d'une taille bien supérieure a ce qui est nécessaire,

Enfin nous poursuivons notre exploration de l'endroit là aussi nous trouvons des vestiges de pièces voûtés dont une partie est taillée à même la roche,

Un peu plus loin nous trouvons des vestiges de grilles semblable au grilles qui servent aux prises d'eau,

Le bâtiment qui s'élevait à cet endroit devait vraiment être de grande dimensions peut être même une ancienne usine,

La végétation a déjà largement recouvert les vestiges preuve que cela fait longtemps que l'endroit àa était abandonnée,

Tout à nos recherches nous décidons de rejoindre le chemin quand nous rencontrons des chasseurs, nous en profitons pour leur demander s'ils savent à quoi servait ce bâtiment et là surprise il nous expliquent que nous sommes sur les ruines de l'usine à ciment,

Nous serions donc en présence d'une ancienne cimenterie cela nous paraît fort étonnant pourquoi une usine dans ce vallon difficilement accessible et de plus d'ou provenait la pierre à cuire car nous ne connaissons pas de carrière autour du village des Bethoux susceptible de fournir une usine de cette taille,

Cette information nous laisse fort perplexe il faudra que nous fassions des recherches afin d'éclaircir ce point, avons nous à faire à une ancienne cimenterie ou a un autre type d'usine d'après nos estimations cela fait pas loin d'un siècle que l'endroit est abandonnée, la mémoire populaire à pu changer la fonction primaire de cette usine pour le moment tout cela reste purement conjoncturelle nous vous tiendrons au courant de nos découvertes,


Voir les commentaires

les vestiges des installatins de la Motte les Bains

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti ce jour pour découvrir les restes des installations hydrauliques su château de la Motte les Bains, en effet il y déjà pas mal de temps nous avions remarqué la présence d'un mur en pierre de forme arrondie d'où sortait un tuyau en ciment,

Après nous être garé à coté des ruines du Perraillier nous nous équipons afin de nous rendre sur le site en effet les herbes sont hautes et le risque liés à la présence de serpent étant non négligeables nous prendrons nos précautions,

Nous traversons la prairie qui mène à l'endroit ou nous avions repéré le mur, effectivement il est toujours là avec sa forme bizarre comme un tube qu'on aurait planté droit après l'avoir coupé en deux,

Nous continuons en direction du ruisseau de Vaulx de là nous remontons la pente fort raide pour passer sur le mamelon ou se trouve le mur,

Nous arrivons bien au dessus de celui-ci et nous sommes immédiatement attirés par une faille de grande largeur comme une tranchée qui descend,

En traversant celle-ci par le haut nous remarquons un chemin qui part en direction du château mais nous y reviendrons plus tard,

Pour le moment nous décidons de descendre le long de la faille nous ne savons pas si elle est d'origine naturelle ou bien artificielle,

Au pied de cette échancrure nous tombons sur un bassin en pierre maçonnée en essayant d'en faire le tour nous remarquons que nous sommes au niveau du mur dont nous vous parlions tout à l'heure,

Nous avons donc à faire à un bassin de mise en charge pour une conduite forcée, le bassin servant à collecter l'eau amenée par des buses en ciment de fort diamètre, une grille servant à éviter l'obstruction du tuyau qui repart,

Nous avons très certainement à faire au installation hydraulique de remontée d'eau des sources thermales alimentant le château de la Motte les Bains,

Nous essayons de suivre la conduite d'alimentation du bassin mais celle-ci disparaît rapidement dans la pente il faudra à l'occasion que nous remontions le ruisseau de Vaulx pour arriver à la même altitude que le bassin pour voir si on trouve des vestiges,

Nous remontons alors la pente pour arriver au chemin que nous avions vu précédemment, nous l'empruntons, mais nous remarquons rapidement qu'il y a au moins un autre chemin qui rejoins le notre, nous continuons notre progression dans le bois rapidement nous débouchons dans une futaie clairsemée qui monte en direction du château nous n'irons pas plus loin car le chemin est encombré par des arbustes et autres broussailles,

Nous revenons alors en arrière en empruntant le chemin qui rejoignait le notre que nous venions d'emprunter, cette fois ci nous débouchons dans la prairie situé au pied de la colline,

Il nous faudra faire des recherches pour trouver des informations concernant les installations de remontées d'eau des sources thermales,

Voir les commentaires

Visitez la mure un programme

Publié le par REVEL Stephane

Nous vous proposons aujourd'hui une petite liste d'édifices à voir en vous promenant dans la Mure,

Nous reviendrons au fil du temps sur chacun d'eaux afin de vous apporter nos commentaires,

Comme vous avez pu le remarquer deux édifices on déjà fait l'objet d'un article il s'agit du beffroi et de la halle,

Mais commençons notre liste avec l'hôtel de vile, le beffroi et la halle citée précédemment, la maison Caral actuel musée matheysin, le château de Beaumont, le lycée, le jardin de ville avec son kiosque à musique, le théâtre, l'école des Capucins, l'église Notre Dame de l'Assomption, la chapelle St PJ Eymard, les trois croix au calvaire,

Voir les commentaires

La halle de la Mure

Publié le par REVEL Stephane

Aujourd'hui nous profitons du beau temps pour nous rendre à La Mure afin de visiter la vieille ville en effet sous ces dehors un peu austère cette petite ville recèle de véritable trésor que nous allons vous conter,

Nous allons continuer maintenant par la halle, celle-ci est fort ancienne car elle remonte à 1309 suite à une charte de franchise accordé au bourg de la Mure par Jean II le Dauphin,

Lors de son édification elle se trouvait en bordure du bourg, la halle actuelle ne date pas de cette époque elle fut reconstruite en 1846 sur l'emplacement de l'ancienne,

Le style architectural est typique de cette époque avec son toit à quatre pans, couverture en ardoise, elle est ouverte sur ses quatre faces la toiture étant soutenue par des colonnes en calcaire bleu de Laffrey de style dorique,

Cette halle est le témoin d'un passé marchand et un lieu d'échange sociales important, en effet elle abritait le marché, la boucherie, la grenette (marché du grain)

Voir les commentaires

la tour de l'horloge ou le beffroi de la Mure

Publié le par REVEL Stephane

Aujourd'hui nous profitons du beau temps pour nous rendre à La Mure afin de visiter la vieille ville en effet sous ces dehors un peu austère cette petite ville recèle de véritable trésor que nous allons vous conter,

Mais commençons par le beffroi ou la tour de l'horloge,

Cette tour marque le centre ancien de la ville elle fut construite en 1720, de plus ce type de construction était peu répandu dans la région,

Non seulement elle rythmait la vie des habitants en égrenant les heures mas elle participait ausii la vie sociale comme en témoigne la petite fontaine au pied de l'edifice,

Une autre particularité de la tour vient de son toit aux formes arrondies surmontés d'un superbe peti clocheton,

Les pierres de chaînages et d'encadrement sont faites dans du calcaire bleu de Laffrey, qui une fois poli donne un aspect proche du marbre,

Le meilleur exemple étant la pierre sous la fontaine elle aussi en bleu de Laffrey,

Voir les commentaires

un reservoir dans la montée du chalet de l'as

Publié le par REVEL Stephane

Nous venons vous parler aujourd’hui d’un réservoir d’eau que nous avons aperçu lors d’un ballade que nous avons faite mais la fatigue et la neige ne nous a pas permis d’explorer celui-ci.

En effet ce réservoir ce situe dans une combe juste après la première épingle à cheveux de la route qui mène qu chalet de l’as.

Il faudra que nous retournions sur le site pour faire des photos et explorer plus complètement ce réservoir qui avait l’air fort ancien.

Suite au prochain numéro.

Voir les commentaires

Une ecurie à Le Pey

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti aujourd’hui pour rechercher les traces sur l’ancienne concession de la Pereire

Apres nous être rendu à Laffrey nous bifurquons en direction du Lac Mort afin de nous rendre sur le site de Le Pey.

Nous nous équipons donc puis nous montons en direction de la croix du Mollard de là nous traversons les prés devant nous afin de nous rendre en face en suivant la ligne à haute tension afin de faire des recherches sur les anciens travaux d’exploitation du plomb zinc.

Nous remarquons un bâtiment qui a première vue ne paye pas de mine avec son toit en tôle galva et ses murs en pierre.

Mais en nous rapprochant nous remarquons d’abord un petit bassin en bleu de Laffrey nous en profitons pour faire quelque photo de ce bassin taillé dans un seul bloc de rocher.

Puis nous nous intéressons au bâtiment qui nous fait face nous remarquons en premier lieu une petite fenêtre avec des barreaux métalliques entrecroisés.

Une porte en bois se trouve sur la gauche du fenestron fermé par une chaîne allant jusqu'à un des barreaux du fenestron.

Nous faisons le tour pour arriver sur une double porte ouverte laissant voir l’intérieur du bâtiment.

Une forte odeur animale s’en dégage et la paille sur le sol témoigne de sa fonction nous sommes en présence d’une étable pour les bêtes.

Nous pénétrons alors à l’intérieur pour découvrir les trésors contenus dans cette ecurie en effet face à nous nous remarquons une mangeoire pour les vaches .qui se situe au milieu sur la longueur du bâtiment.

Sur les deux cotés on voit deux immenses planches délimitant les mangeoires des bêtes le tout étant plein de paille et de foin.

Le plafond bas est maintenu par d’immenses poutres en bois une ouverture sur le coté munis d’une petite échelle permet de monter dans le grenier ou se trouve le fourrage pour les betes.

De même juste a cote de l’entrée se trouve une section de tuyaux métalliques coupés en deux et fermés par deux brides qui sert d’abreuvoir un tuyau d’eau l’alimentant en continu.

A fond de la pièce se trouve une zone sépare par une palissade en bois avec un abreuvoir du même type mais il y a une mangeoire à foin de petite taille ainsi qu’un coffre à grain donnant sur deux goulottes de chaque cote faisant office de mangeoire.

Voilà un magnifique exemple de bâtiment à vocation rurale pour l’élevage des animaux.

Une bien belle visite que nous pouvons que vous conseiller.

Voir les commentaires

Les ruines du village des Merlins

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti aujourd’hui pour aller visiter les restes du village des Merlins.

Effectivement ce village fut détruit dans les années 50 car les maisons de trouvant juste au dessus de la grande couche.

Effectivement les dépilages successifs de charbon ayant entraîne des mouvements de terrain en surface les maisons se sont fendus, entraînant leur abandon par décision  administrative, mais les habitants de la région montaient chercher des pierres sur les maisons, le site étant devenus en quelque sorte une carrière à ciel ouvert de pierre à bâtir.

Ceci motivera la prise d’une deuxième décision administrative afin d’assurer la sécurité des personnes et éviter l’utilisation sauvage des bâtiments l’intégralité des maisons et autres édifices fut incendiées puis l’ensemble fut intégralement rasé au bulldozer afin que rien ne soit plus exploitable.

Apres ce petit rappel historique nous voici donc parti pour nous rendre sur les ruines du village.

Donc nous nous garons au bord de la route juste avant d’arriver au parking qui sert au départ des différentes randonnées sur le Senepy.

En effet sur la route juste après le dernier virage celle-ci s’élargit brusquement signant ainsi la présence de l’ancien village.

Nous descendons donc sous la route actuelle car après une ancienne carte la route passait en dessous de celle sur laquelle nous nous trouvons actuellement il faut dire que la végétation et même la foret a repris leur droit.

En marchant au travers des taillis nous tombons sur des plaques de goudron qui trahissent ainsi la présence de l’ancienne route il faudra que nous la parcourions afin de voir a quel niveau elle rejoignait la route actuelle.

Nous continuons donc notre exploration certes difficile dans les branches et les ronces il y a pas mal de mur de soutènement encore en place avec des blocs de taille respectable  mais nous y reviendrons plus tard.

En sillonnant le site on devine certain emplacement de maison de cour bien que tout était rasé au bull, de même un magnifique tilleul plusieurs fois centenaires devait certainement trôné au milieu d’une cour aujourd’hui totalement envahie.

En descendant un peu plus bas au milieu des pierres on vient de trouver la carcasse d’une ancienne voiture Renault une comète cela doit faire un paquet d’années quelle est là.

Toujours en tournant sur le site nous arrivons sur les restes d’une ancienne maison qui a était totalement remplis de gravats seul reste aujourd’hui un pan de mur percé d’une fenêtre au travers de laquelle on voit l’amoncellement des pierres.

En continuant un peu plus loin un pilier d’entrée de cour de maison est encore debout ce sera le seul élément encore debout que nous trouverons.

En remontant nous trouvons les restes d’un ancien poteau EDF en bois puis nous débouchons sous la route et là nous nous arrêtons pour examiner les pierres elles sont vraiment énorme pour une maison.

Ceci nous amène à penser qu’il y a eu très certainement une maison forte qui elle-même fut certainement construite sur les restes d’un bâtiment plus ancien de type médiéval car les pierres sont vraiment conséquentes.

Pour le moment nous n’aurons pas d’explication sur ce sujet à notre retour il faudra que nous en fassions par à un collègue éminent spécialiste du moyen age sur la région pour voir si lui il a des informations à nous communiquer.

Nous vous tiendrons informé de l’évolution.

Voir les commentaires

1 2 > >>