Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #patrimoine de jarrie vizille tag

Une galerie dans les environs de Sechilienne

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti ce jour pour explorer une autre galerie technique dans la région de Sechilienne, par contre nous resterons volontairement floue sur sa localisation exacte.

En effet celle-ci nous a réservée de bonnes surprises que nous souhaitons préserver de toutes dégradations.

Donc après nous être garés et nous être équipées nous commençons notre exploration en prenant un sentier qui doit nous amener sur la zone à prospecter.

Nous arrivons sur les restes du razzier que nous parcourons pour trouver la galerie.

Nous la trouvons rapidement celle-ci est fermée par une grille que nous ouvrons pour pénétrer à l'intérieur.

La galerie n'est pas très vieille comme en témoigne le béton sur les parois et la section.

Nous commençons à la parcourir et là le spectacle commence en effet le plafond est par endroit couvert de fistules calcaires.

Ces concrétions sont de toutes beautés c'est pour cela que nous ne voulons donner d'indication précise sur la localisation.

Nous parcourons donc la galerie en prenant grand soin de ne rien casser, nous arrivons au fond de celle-ci.

Devant nous nous avons une porte blindée en forme de boule on se croirait dans le film d'Indianna Jones en effet derrière se trouve une galerie hydraulique.

La porte est une trappe de visite fermé par une quantité astronomique de boulons sur le pourtour.

Nous faisons des photos puis nous repartons dans l'autre sens la galerie n'est pas très longue environ 200 mètres mais les concrétions qui la tapissent sont vraiment de toutes beautés.

Les fistules les plus grande font pas loin de 1,50 mètres pour un diamètre de quelques centimètres.

Une fois dehors nous faisons un relevé de position puis nous prenons le chemin du retour.

 

Voir les commentaires

La galerie des Mouniers a Sechilienne

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti ce jour pour visiter les anciens travaux de mine situé aux Mouniers commune de Sechilienne.

Nous avons déjà explorer l'endroit il a pas mal d'années mais à l'époque nous n'avions pas l'expérience que nous avons aujourd'hui et nous n'avions pas oser nous aventurer à l'intérieur.

Nous arrivons donc a Sechilienne puis nous prenons la route en direction du col du Luitel.

Nous bifurquons sur la route des Mouniers nous quittons la route goudronné pour nous engager sur un chemin de terre.

Nous nous garons juste avant les dernières maisons sur l'ancien razzier.

De là nous nous équipons puis nous prenons la direction de la galerie que nous connaissions mais en arrivant devant nous remarquons qu'elle est bouché par un mur en moellons.

En examinant plus attentivement nous remarquons qu'il y a comme une ouverture juste au dessus.

Nous ne sommes pas équipée pour rentrer à l'intérieur mais nous reviendrons une prochaine fois pour voir si nous pouvons pénétrer à l'intérieur pour l'explorer.

D'après les informations que nous avons cette galerie a servi au percement de la conduite forcée alimentant la centrale de Peage de Vizille.

En attendant nous allons parcourir le razzier pour estimer sa taille et voir si nous trouvons des cristaux intéressants extrait lors du percement de la galerie.

Nous nous promenons sur le razzier qui est de taille respectable au vu de la hauteur celui-ci est d'ailleurs reporté sur les cartes IGN.

En nous baladant dessus nous trouvons quelque morceaux d'epidote mais rien d'exceptionnel.

Nous faisons des photos ainsi que des relevés de position de manière à garder la trace de notre exploration.

Voir les commentaires

Les mines de Pierre Rousse

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti ce jour pour visiter les anciennes mines de Pierre Rousse au dessus de Vizille.

Depuis Vizille nous prenons la route de Séchilienne puis nous bifurquons sur la petite route qui monte en direction des Rivoirands.

Nous nous garons sur le rebord de la route là nous nous equipons puis nous continuons sur la route qui se transforme rapidement en chemin de terre.

Nous bifurquons dans un pré au premier virage puis nous cherchons les traces d'un sentier.

Hélas pour nous les prés se succèdent entrecoupés de bois ils se ressemblent tous et pas de traces de sentier.

Nous revenons en partie sur nos pas puis nous traversons un petit bois pour deboucher dans de nouveau pré encore et toujours.

Ceux-ci se ressemble tous nous avons un moment l'impression de nous débattre dans un dédale.

Nous savons que le sentier que nous cherchons par du pré le plus bas en altitude toute la difficulté étant de trouver le bon.

Ca y est après un long tâtonnement nous venons de trouver le bon pré avec le départ du sentier que nous cherchons.

Nous empruntons la sente qui descend dans le bois puis nous arrivons à l'intersection du sentier qui monte depuis derrière le parc de Vizille.

Là nous prenons sur notre gauche un sentier vaguement marquée.

Nous arrivons sur une zone bouleversé par un glissement de terrain qui a coupé le sentier et nous entamons une difficile traversée dans les ronces à flanc d'éboulement.

Les pierres roulent sous nos pieds et nous risquons à tout moment de tomber les ronciers.

Au milieu de ce chaos il faut conserver notre cap pour retrouver le sentier de l'autre coté ce qui n'est pas chose facile.

Ca y est nous venons de nous dégager de la zone d'éboulement après maintes difficultés.

Nous continuons notre progression pour arriver sur les deux premières galeries de Pierre Rousse.

Les galeries ont étaient mises en sécurité en 2004 quand on voit les difficultés d'accès on peut se demander l'intérêt d'une telle dépense.

Aujourd'hui en dehors des entrées murées il reste des razziers et des morceaux de rails qui rouillent.

Nous continuons notre exploration sur les galeries du niveau inferieur qui sont murées elles aussi.

Au niveau le plus bas on distingue le départ d'un plan inclinée qui devait servir à l'évacuation du minerai dans la plaine.

Voilà il ne nous reste plus qu'a remonter non sans avoir fait des photos et des relevés GPS.

Au passage nous fouillons le razzier pour trouver d'éventuels cristaux mais la récolte sera faible.

Il nous faut retraverser la zone d'éboulement toujours avec les memes difficultés puis nous prenons le chemin du retour.

Voilà une sortie intéressante qui nous aura permis de situer les mines de Pierre Rousse à défaut de les visiter.

Voir les commentaires

Visite de galerie à Chachatier

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti ce jour pour explorer une galerie de mine que nous avions trouvé lors d'une précédente ballade sur le chemin de Chachatier. La première fois nous n'avions pas pu pénétrer à l'intérieur car il y avait beaucoup d'eau. Cette fois ci nous sommes revenus avec des bottes, de plus en cette période les eaux sont basses ce qui facilitent l'exploration. Nous rentrons dans la galerie quand nous arrivons rapidement sur une patte d'oie nous commençons en premier par la galerie sur notre droite qui se poursuit sur plusieurs dizaines de mètres. Mais la le niveau de l'eau est encore assez haut nous obligeant à noyer les bottes. Une fois au front de taille nous ne remarquons rien de particulier, nous revenons en arriere pour explorer la deuxième galerie qui part sur la gauche. Là aussi le niveau d'eau est élevée cette galerie est plus courte que celle de droite et là aussi nous arrivons sur un front de taille. Rien ne nous permet de dire ce qui a était exploitée dans ces galeries, elles pouvaient être aussi des galeries de recherche. Il faudra que nous revenions pour explorer le razzier à la recherche de traces de minéraux et explorer plus complètement les galeries pour voir si on ne trouve pas des indices.

Voir les commentaires

Une carriere de schiste à Vaulnaveys

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti aujourd'hui en direction de Vaulnaveys en effet nous commençons l'exploration de la région situé entre Les Alloues Chachatier et Montjean.

Nous partons à la recherche d'anciennes mines de fer.

Après nous être garé dans la montée de Montchaffrey, nous nous équipons puis nous partons en direction de Chachatier.

Nous prenons le chemin arrivés à la bifurcation qui mène à les Oliveres nous prenons le chemin du haut qui mène à Chachatier.

Nous progressons le long du chemin quand nous remarquons au dessus de nous une trace en effet à cet endroit le rocher est affleurant, comme si on l'avait dégagé de toutes végétations.

Nous quittons alors le chemin pour monter au dessus non sans quelque difficultés liées à un terrain humide et glissant.

La première tentative de montée se solde par un échec glissade et retour au point de départ un peu boueux.

La deuxième tentative sera la bonne en s'agrippant à des arbustes pour ne pas repartir en arrière.

Effectivement s'ouvre devant nous les restes d'une petite carrière souterraine, carrière ou bien galerie nous pencherons pour la premiere solution en effet nous marchons sur des restes de schistes en plaques.

On a certainement extrait à cet endroit des matériaux de construction schistes ardoisier pour faire des couvertures de toits.

En effet nous ne sommes pas très loin de Chachatier il fallait bien subvenir aux besoins locaux d'entretien des toitures des bâtiments.

Une tranchée débouche sur la paroi rocheuse que nous avions repéré puis deux galeries en partent perpendiculairement de chaque coté.

La galerie de gauche est longue d'environ 5 mètres, la galerie de droite environ 20 mètres.

Nous les parcourons toute les deux sans remarquer rien de particulier, la  seule chose que nous pouvons conclure c'est que le sol des galeries devaient être en dessous du niveau actuelle comme en témoigne la présence d'une carcasse de 4 chevaux dans la galerie de droite.

Même après examen des parois et du ciel nous ne trouvons rien de particulier uniquement du schiste, mais peu être sommes nous en présence d'un filon de fer qui a était tout simplement vidé, en tout cas nous ne trouvons aucune trace de sidérite même très oxydée.

Nous relevons l'endroit afin de le reporter sur une carte puis nous faisons des photos et un rapide croquis des galeries et de la situation le tout sous la pluie qui ne facilite pas les choses.

Le temps se dégradant la pluie se transformant en grésil nous décidons de retourner à notre véhicule.

Voir les commentaires

La parc du clos Jouvin à Jarrie

Publié le par REVEL Stephane

Nous voici parti aujourd'hui pour visiter le parc du Clos Jouvin à Jarrie.

Il a était conçu au XIXe siècle par les paysagistes Luizet père et fils, entourant la maison de Paul Jouvin célébré industriel grenoblois qui travaillait dans la ganterie.

Cette ancienne maison de maitre abrite de nos jour la mairie de Jarrie mais aussi le musée de la chimie.

Le parc de type paysager de style anglais, s'organise en trois parties.

La première, en contrebas, où les frênes, aunes et chênes des marais indiquent la présence de l'eau, on s'attardera au passage pour admirer trois vénérables séquoia de dimensions fort respectables.
La seconde zone aux abord de la maison, le végétal est ordonné, l'eau est maîtrisée par une fontaine et un bassin, dont un superbe platane en port libre.

La troisième zone est composée de bosquets de cèdres dans le haut du parc, une ambiance plus exotique.

De plus elle offre une magnifique vue sur le Vercors et on s'attardera aussi sur un magnifique cèdre bleue lui aussi de belles dimensions comme les séquoias en bas du parc.

Pour revenir en bas du parc on s'arrêtera et on en profitera pour toucher l'eau de la source chaude qui sort juste en dessous du portail dans un petit bassin en pierre au ras du sol.

Celle-ci présente une forte odeur mais elle est sans danger, par contre il ne faut pas essayer de la consommer.

Voir les commentaires

Une galerie reliant Les carrieres de la Combe à Jarrie

Publié le par REVEL Stephane

Nous venons d'avoir une information sur une galerie qui débouche à Jarrie au niveau du pont de fer.

Fort de cette information nous voilà parti à la chasse pour trouver cette galerie.

Nous arrivons à Jarrie ou nous commençons notre recherche le pont de fer nous fait penser au pont du chemin de fer, celui-ci étant un pont cage métallique.

Nous nous garons juste après celui-ci et nous partons à pied afin de continuer nos recherches.

D'après les informations que nous avons la galerie traversait la Romanche sur un pont à câbles, cela permettait au carriers d'amener le gypse au broyage à Jarrie après cuisson ce qui leurs évitaient de faire le tour en passant par Champ sur Drac.

Nous longeons la Romanche quand nous arrivons au niveau de l'ancien pont à une voie unique, et là nous remarquons un trou dans la paroi juste en dessous d'une maison qui surplombe le lit de la Romanche.

Nous sommes donc bien en presence du débouché de la galerie, l'orifice en face de nous n'étant pas un simple trou dans la roche.

Maintenant que nous avons localisé une extrémité de la galerie il nous reste à trouver la deuxième qui doit se trouver elle du coté de Champ sur Drac soit au niveau de La Combe ou du Touvier il faudra que nous fassions des recherches.

Voir les commentaires

Une galerie à Jarrie suite et correctif

Publié le par REVEL Stephane

Nous venons d'avoir des informations concernant la galerie se trouvant à Jarrie en effet nous vous avions parlé de celle-ci en nous posons la question de savoir s'il y avait un lien avec la cimenterie de Jarrie.

Eh bien nous faisions fausse route, cette galerie n'etait absolument pas une galerie d'exploitation ni même de recherche comme aurait pu le laisser supposer ces dimensions.

Elle fut creusé à la demande du patron d'Achromine à Jarrie pendant la seconde guerre mondiale afin de servir d'abri antiaérien.

Ceci explique que les entrées soient voûtées avec une section de conduite forcée cela évitait l'effondrement de ces dernières en cas de bombes proches je ne dis pas qu'un coup direct n'aurait pas détruit la galerie.

Voilà donc pas de lien direct avec la cimenterie de Jarrie mais nous y reviendrons plus tard.

Voir les commentaires

Recherche de galerie à St Pierre de Mesage

Publié le par REVEL Stephane

Nous venons d'avoir des informations sur les restes d'une ancienne galerie à St Pierre de Mesage, reste de probable travaux d'avant EDF.

Nous avons un signalement assez vague de la position mais nous espérons pouvoir la trouver.

Nous vous tiendrons au courant de nos recherches dans le secteur.

Voir les commentaires

Prise de contact avec un historien de Vizille

Publié le par REVEL Stephane

Nous venons d'avoir le nom d'une personne qui s'occupe de l'albâtre à St Pierre de Mesage qui était un ancien lieu d'extraction, au milieu des carrières de gypse.

Nous savons que cette personne est un historien qui anime l'association Les Amis de l'histoire du pays Vizillois.

Nous allons essayer de prendre contact avec cette association et ce monsieur pour voir si on peut avoir des informations sur le passé minier de la région.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>