Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Decazeville. Mine de (plus) rien à l'affiche samedi

Publié le par REVEL Stephane

Une soirée exceptionnelle vous attend avec l'ASPIBD, ce samedi 21 janvier, en la salle Yves-Roques, avec la diffusion du film documentaire intitulé « Mine de (plus) rien ». Elle s'inscrit dans le cadre du 50e anniversaire de la grève des mineurs du Bassin de Decazeville (19 décembre 1961-22 février 1962) que patronne la communauté de communes.

Le programme est alléchant. Début de la soirée à 20 h 30 avec une présentation de Michel Herranz, président de l'ASPIBD. Puis, le chanteur Alain Hiver interprétera trois chansons. Les deux premières sont tirées d'un vieux 33 tours écrit dans le nord par Christiane Auriol, qui devrait être présente. Les deux premiers morceaux parleront des mineurs et de leurs luttes. La troisième chanson portera sur la reconversion, écrite par le local Gérard Pertus.

Ensuite, il sera projeté le film documentaire qui dure quasiment une heure, incluant des extraits de films et de nombreux clichés d'époque, des témoignages de mineurs, de femmes et de filles de mineurs.

Dans la seconde partie de soirée, Alain Hiver reprendra le micro pour chanter Jean Ferrat. à noter que le DVD sera disponible pour ceux qui l'ont déjà réservé (12 € pour les autres).

L'entrée est gratuite mais attention, la salle Yves-Roques est limitée à 400 places pour des raisons de sécurité. Ceux qui n'auront pas de place pourront se rabattre sur deux séances de rattrapage qui auront lieu le mercredi 25 janvier, au cinéma La Strada, à 14 h 30 et à 16 heures, sans le chanteur.


Vendredi : conférence avec Alain Boscus à Aubin

Ce vendredi 20 janvier, l'Association du musée de la mine Lucien-Mazars proposera une conférence avec l'historien Alain Boscus, un enfant du pays. Elle se tiendra à 18 h 30, en la salle d'accueil d'Aubin, entrée libre.

Alain Boscus portera un regard scientifique sur ce mouvement ouvrier qui défraya la chronique tout en se projetant sur le monde contemporain avant d'envisager le futur. D'ailleurs, le titre de la conférence se veut évocateur : « Connaître son passé pour mieux comprendre le présent et réussir l'avenir ». Tout un programme.

Commenter cet article